AGP Ouverture de la 21ème réunion du Comité d’orientation d’Afritac Centre à Libreville AGP Coupe de la Ligue LINAFP : 6 clubs de D1 et 10 de D2 pour débuter Le Gabon présent à la Conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’Union africaine (UA) au processus politique de l’ONU sur le différend régional au sujet du Sahara ACP Entretiens entre le Président Félix Tshisekedi et ses homologues du Rwanda, du Togo et de l’Ethiopie ACP Les entrepreneurs congolais apportent leur soutien au Président Félix Tshisekedi ACP Echange sur les enjeux de l’intégration des réfugiés dans les communautés d’accueil LACS/PROMOTION ET SAUVEGARDE DE LA CULTURE GUIN : DES COMPETITIONS INTER-ECOLES DE DANSES TRADITIONNELLES ET D’ART CULINAIRE ORGANISEES ATOP ORIENTATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE DES ELEVES :  LA JCI-TOGO ET JCI-ANEHO SOLIDARITE ONT ECHANGE AVEC  LES ELEVES DU CSPP D’ANEHO ATOP JOURNEE INTERNATIONALE DES VICTIMES DE L’ESCLAVAGE: LES JOURNALISTES EDIFIES SUR CETTE PRATIQUE INHUMAINE ANP Reconstitution des ressources du fonds mondial au centre d’un entretien du 1er ministre avec des députés UE

Le Jazz, cette musique qui chante la paix, la liberté et la dignité humaine


  27 Avril      63        Culture (2055), Musique (449),

   

Rabat, 29/04/2018 (MAP) Le Jazz, ce genre musical universel célébré dans le monde entier le 30 avril de chaque année, a su briser les barrières et créer des opportunités pour la compréhension mutuelle et la tolérance à la faveur de ses instruments emblématiques qui ont rythmé les valeurs de la paix, de la liberté et la dignité humaine.

Originaire du Sud des États-Unis, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle au sein des communautés afro-américaines, le jazz se veut un vecteur de respect des droits humains et un symbole d’unité et de pacifisme.

Son histoire s’inscrit dans celle des combats pour la dignité humaine, la démocratie et les droits civiques en donnant son rythme et sa force aux luttes contre les discriminations, l’exclusion et le racisme.

Couramment associé aux cinq instruments typiques à savoir le saxophone, la trompette, le trombone, la clarinette et le piano, le jazz mobilise cependant un grand nombre d’instruments différents, dont la guitare, la batterie et la contrebasse.

Cette musique, qui suppose une spontanéité et une vitalité, dans laquelle l’improvisation joue un rôle majeur, est caractérisée notamment par un traitement particulier des sonorités et des accents rythmiques syncopés.

Issu du croisement du blues, du ragtime et de la musique européenne, le jazz a su intégrer de nombreuses influences et se prêter à de nombreux métissages, comme le blues, le rock, la musique latine et le hard rock.

Parmi les jazzistes amplement engagés en faveur des valeurs humaines et plus influents dans l’histoire de la musique figurent le trompettiste Louis Armstrong, le clarinettiste Benny Goodman, le pianiste Duke Ellington, le tromboniste Glenn Miller et le saxophoniste Charlie Parker.

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), cette musique qui a pu acquérir une large popularité au-delà des frontières des États-Unis réduit les tensions entre les individus, groupes et communautés, favorise l’égalité des sexes et stimule le dialogue interculturel.

En célébrant la Journée internationale du Jazz, l’UNESCO entend honorer le style musical unique que cette musique représente, sensibiliser la communauté internationale à la nécessité du dialogue interculturel et de la compréhension entre les peuples, mobiliser les décideurs, les entrepreneurs culturels, les institutions éducatives et les médias pour promouvoir les valeurs liées au jazz, son rôle de pionnier et sa mission intellectuelle.

Dans le monde entier, cette Journée internationale, proclamée en novembre 2011 par la conférence générale de l’UNESCO, constitue l’occasion idoine de rendre hommage à cette « langue » universelle de paix qu’est le jazz.

De nombreux pays, organisations de la société civile, établissements et citoyens de tous pays unissent ainsi leurs efforts lors de cette journée afin de promouvoir la musique jazz, et plus généralement sa contribution à la construction de sociétés inclusives.

La ville russe de Saint-Pétersbourg sera cette année l’Hôte mondial de la Journée du jazz. Ce genre musical est joué à Saint-Pétersbourg depuis 1927, lorsque le First Concert Jazz Band de Russie a été fondé à l’État de Saint-Pétersbourg Capella, suivi de la création du premier collectif de jazz en 1929. C’est aussi la seule ville de Russie à avoir la célèbre salle d’arts et de concerts « Philharmonic Hall », fondée en 1989.

Au Maroc, plusieurs Festivals du Jazz sont organisés dans différentes villes du Royaume tels Tanjazz, Jazzablanca, Jazz sous l’arganier d’Essaouira, Festival du Jazz de Chellah (Rabat) et Anmoggar n’jazz d’Agadir où une constellation de stars de différents horizons gratifient les mélomanes de spectacles hauts en couleur et en émotions. Le but étant de diffuser davantage ce genre musical et de le faire découvrir au plus grand nombre du public.

Le prestigieux et immense festival Mawazine Rythmes du monde, qui fête les différentes cultures musicales de la planète à travers une programmation riche qui accueille des artistes internationaux de renom, met chaque année en vedette des musiciens de jazz sur la scène historique du Chellah, qui fait la part belle à cette musique vivante et universelle.

Par Samir Saadaoui

Dans la même catégorie