INFORPRESS Santo Antão: Dois artistas plásticos santantonenses numa exposição conjunta em Espanha INFORPRESS São Vicente: Jovem emigrante doa equipamentos desportivos e informáticos avaliados em 60 mil dólares MAP Afrique du Sud: L’ANC améliore sa popularité à l’approche des élections générales (sondage) MAP Semaine africaine du climat: appel à un dialogue entre les gouvernements et les collectivités locales pour lutter contre le changement climatique MAP Casablanca: Rencontre internationale sur le rôle des Sukuk dans le développement de l’Afrique NAN UNN sets record of electricity generation with organic waste NAN NASS Polls: 16 candidates file petitions at Oyo election tribunal NAN 14 Chinese companies worth $3.7 bn operate in Ebonyi — Umahi INFORPRESS Praia acolhe reunião do comité ministerial de gestão e experts do projecto corredor Praia-Dakar-Abidjan INFORPRESS Comissão Especializada do Parlamento inteira-se da universalidade do acesso ao pré-escolar junto à DNE

Le journaliste Norbert Zongo est l’icône de l’intégrité au Burkina Faso (écrivain français)


  20 Décembre      103        Arts & Cultures (2405), Livres (285),

   

Ouagadougou, 19 de 2017, (AIB)- L’écrivain français, Max Alleau, a indiqué mardi à Ouagadougou que le journaliste burkinabè d’investigation Norbert Zongo, assassiné le 13 décembre 1998,  sur la route de  Sapouy constitue l’icône de l’intégrité au Burkina Faso.

Selon l’écrivain de la France, Max Alleau, instituteur de carrière et  évoluant actuellement dans l’humanitaire,  l’idée de rédaction du  livre intitulé «Norbert Zongo, un Homme intègre» est  partie d’un constat  lors de son séjour en 2001 au Burkina Faso.

Pour lui, tout le monde parlait du journaliste Zongo dans le pays et c’est ce qui l’a conduit  à écrire sur lui.

M. Alleau qui s’exprimait à Ouagadougou, à l’occasion de sa dédicace de son roman sur Norbert Zongo, a signalé que le journaliste alias Henry Sebego constitue l’icône de  l’intégrité au Burkina Faso.

«Je n’ai jamais connu le journaliste Norbert Zongo de son vivant», a indiqué l’écrivain français qui affirme s’être basé sur des entretiens, des témoignages, des anecdotes  et des documents pour rédiger son œuvre.

Le roman qui compte deux cents pages avec différents chapitres retrace la vie  de Norbert Zongo de son enfance jusqu’à sa mort. «Nobert Zongo avait une qualité humaine et allait jusqu’au bout de ses idées de par son engagement», a dit l’écrivain Max Alleau.

Il a précisé que le journaliste Zongo demeure une référence en matière de la liberté  de presse et de la défense des droits de l’homme dans le monde.

Le livre,  loin d’être une œuvre biographie donne un bref aperçu de ses engagements (éditoriaux), son esprit managérial dans petites et grandes affaires, sa manière de travailler, sa méthode d’investigation du journalisme, l’affaire David Ouédraogo……

L’œuvre  révèle également les premières heures de l’assassinat de Norbert Zongo qui se sont soldées par des manifestations dans tout le pays pour exiger des autorités la lumière sur sa mort.

Tiré en plusieurs exemplaires aux éditions Gurli Sankofa, le livre coûte 4500 FCA et sera disponible dès demain dans les bibliothèques de la capitale.

Agence d’information du Burkina

no/ak

Dans la même catégorie