APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

Le Kenya lance une étude d’évaluation de la technologie à adopter dans la construction d’une centrale nucléaire


  3 Mai      32        Innovation (317), Téchnologie (882),

   

Nairobi, 03/05/2016 (MAP),  Le Kenya vient de lancer une étude pour l’évaluation et la détermination de la « bonne technologie » à adopter dans la construction d’une centrale nucléaire, a fait savoir, lundi la directrice par intérim des affaires techniques du « Kenya Nuclear Electricity Board » (KNEB), Winnie Ndubai.

« La taille de la centrale à construire et les exigences en matière de sécurité et d’eau permettront de définir la technologie à adopter pour construire une centrale nucléaire », a-t-elle expliqué, notant que la technologie choisie devrait répondre aux conditions locales.

« Nous commençons maintenant à évaluer les technologies possibles à utiliser afin d’atteindre l’objectif de la mise en place d’une centrale nucléaire quand elle s’avère nécessaire », a-t-elle dit, citée par des médias locaux.

Il convient de noter que le pays de l’Afrique de l’Est ambitionne de se doter d’une centrale nucléaire d’ici la fin de 2027.

Dans ce cadre, le Kenya a conclu des protocoles d’accords avec plusieurs pays producteur d’énergie nucléaire afin de choisir la bonne technologie à utiliser, indique-t-on de même source.

La première économie d’Afrique de l’Est avait demandé, en 2015, à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de procéder à l’évaluation intégrée sur ses infrastructures pour son programme de développement nucléaire.

En avril dernier, l’AIEA a apporté son soutien à la demande du gouvernement kényan d’inclure le nucléaire dans son mix énergétique.

D’après le rapport d’évaluation complète de l’AIEA, le pays a enregistré des avancées comme la réalisation d’une étude de faisabilité qui couvre les 19 points principaux d’un programme nucléaire.

Dans la même catégorie