GNA Fertilizer can be used for other nefarious activities – Police GNA Ghana’s petroleum revenue must be utilized judiciously – PIAC GNA KPMG Appoints New Senior Partner ATOP REMISE OFFICIELLE DES INFRASTRUCTURES MARCHANDES AU MARCHE PREFECTORAL D’ELAVAGNON ANP BEPC 2019 Maradi : 32.523 candidats se sont lancés pour les épreuves ANP Le Président de la République reçoit l’ancien Chef d’Etat béninois Soglo ANP Niger : La loi réprimant la cybercriminalité adoptée au parlement GNA NADMO disburses GH814,000.00 to support June 3rd disaster victims GNA Stratcomm launches 7th Edition of Ghana Garden and Flower Show GNA Tema Kwasea Dwaso traders appeal for more time

Le Kenya lance une étude d’évaluation de la technologie à adopter dans la construction d’une centrale nucléaire


  3 Mai      49        Innovation (320), Téchnologie (949),

   

Nairobi, 03/05/2016 (MAP),  Le Kenya vient de lancer une étude pour l’évaluation et la détermination de la « bonne technologie » à adopter dans la construction d’une centrale nucléaire, a fait savoir, lundi la directrice par intérim des affaires techniques du « Kenya Nuclear Electricity Board » (KNEB), Winnie Ndubai.

« La taille de la centrale à construire et les exigences en matière de sécurité et d’eau permettront de définir la technologie à adopter pour construire une centrale nucléaire », a-t-elle expliqué, notant que la technologie choisie devrait répondre aux conditions locales.

« Nous commençons maintenant à évaluer les technologies possibles à utiliser afin d’atteindre l’objectif de la mise en place d’une centrale nucléaire quand elle s’avère nécessaire », a-t-elle dit, citée par des médias locaux.

Il convient de noter que le pays de l’Afrique de l’Est ambitionne de se doter d’une centrale nucléaire d’ici la fin de 2027.

Dans ce cadre, le Kenya a conclu des protocoles d’accords avec plusieurs pays producteur d’énergie nucléaire afin de choisir la bonne technologie à utiliser, indique-t-on de même source.

La première économie d’Afrique de l’Est avait demandé, en 2015, à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de procéder à l’évaluation intégrée sur ses infrastructures pour son programme de développement nucléaire.

En avril dernier, l’AIEA a apporté son soutien à la demande du gouvernement kényan d’inclure le nucléaire dans son mix énergétique.

D’après le rapport d’évaluation complète de l’AIEA, le pays a enregistré des avancées comme la réalisation d’une étude de faisabilité qui couvre les 19 points principaux d’un programme nucléaire.

Dans la même catégorie