AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Campagne Anacarde : les producteurs sensibilisés sur le système de récépissé de l’ARRE AIP Côte d’Ivoire/ « Assohou Bâtiment et Industrie » vainqueur des opens de natation du Leboutou APS THIÈS : LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL PRÉPARE UN ’’DEUXIÈME ASSAUT’’ CONTRE LE COVID-19 (VICE-PRÉSIDENT) GNA Primary Care Provider Network initiative launched in Hohoe GNA Farmer jailed 20 years for robbery GNA NALAG congratulates Dan Botwe and other ministers-designate GNA Architect launches book in honour of J.J Rawlings GNA Amewu’s expertise will enhance railways development- VDF GNA Bring Rawlings body home – Awadada petitioned AIP Point de la situation de la COVID-19 au 23/01/2021

Le Kenya s’engage à mettre en œuvre les normes internationales sur la transparence et l’échange d’informations à des fins fiscales


  12 Décembre      22        Economie (10841),

   

Nairobi, 12/12/2020 (MAP), Le gouvernement kényan a réitéré son engagement à mettre en œuvre les normes internationales sur la transparence et l’échange d’informations à des fins fiscales, dans un effort visant à lutter contre l’évasion fiscale et les flux financiers illicites.

S’exprimant lors de la réunion virtuelle plénière du Forum mondial de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) sur la transparence et l’échange d’informations à des fins fiscales, le secrétaire général du ministère des Finances, Julius Muia, a assuré aux acteurs de l’administration fiscale mondiale que le Kenya était sur la bonne voie pour mettre en œuvre l’échange automatique de protocoles d’information en matière fiscale.

Il a assuré que le pays avait pris des mesures décisives dans la mise en œuvre des normes internationales d’échange d’informations pour aider à lutter contre l’évasion fiscale.

«Ces mesures décisives pour mettre en œuvre les deux normes internationales d’échange d’informations devraient réduire considérablement les incidents d’évasion fiscale», a soutenu Muia, ajoutant que cet effort aidera également à accéder à des informations qui n’étaient auparavant pas disponibles pour le gouvernement, ce qui renforcera la capacité de lutter contre la fraude fiscale et d’augmenter les recettes fiscales au profit du pays.

«Au Kenya, le gouvernement national et la Kenya Revenue Authority se sont engagés à commencer l’échange d’informations d’ici 2022 et continueront à apporter leur soutien aux actions mondiales visant à relever les défis économiques et administratifs actuels dans le cadre de notre National Post Covid-19 Stratégie de relance économique», a assuré Muia.

En prenant cet engagement, le Kenya regagne un groupe de 100 pays qui échangent déjà automatiquement des informations.

Dans la même catégorie