GNA Ghana soldiers reach out to South Sudanese Secondary School GNA Anglican Men’s Fellowship Roundup weeklong celebration in Bolga ANG “A justiça pode tornar mais perigosa se o sistema político continuar instável”, diz Bastonário de Ordem dos Advogados ANG “Uma mulher à testa da nação guineense terá sensibilidade para problemas reais do povo “, diz Nancy Schwartz ANG “A Índia vai ter a sua Embaixada em Bissau no próximo ano”, diz o Embaixador ACP Le parti politique « ARC Originale » prend acte de pardon du député Charles Naweji ACP Echange entre la CENCO et le Sous-secrétaire d’Etat adjoint des USA aux Droits de l’homme ACP L’examen par la Cour constitutionnelle des contentieux de l’élection à la députation nationale évoqué à la Présidence AGP Boké-SMD-Winning :45 personnes indemnisées à plus de 3 milliards GNF AGP Conakry-social : Conférence intergénérationnelle des femmes et filles leaders pour la paix et la sécurité

Le leadership du Maroc dans les énergies renouvelables salué par les participants à l’assemblée général de l’IRENA


Rabat, 17 janv. 2016 (MAP) – Plusieurs participants aux travaux de la 6è Assemblée générale de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), qui se tiennent samedi et dimanche à Abou Dhabi, ont salué le leadership du Maroc en matière de valorisation des énergies renouvelables.

Au cours des différentes plénières et des forums ministériels parallèles, les participants ont souligné que le Maroc est un modèle à suivre et leader régional dans ce domaine, puisqu’il a pris conscience depuis des années de la nécessité d’opérer la transition vers les énergies renouvelables et de renforcer leur contribution dans le mix énergétique du pays, de manière à lui permettre d’abandonner progressivement sa dépendance aux énergies fossiles et de rester à l’abri des fluctuations de ces dernières sur les marchés mondiaux.
Ils ont également loué l’expérience accumulée par le Maroc dans l’élaboration des projets des énergies solaire, éolienne et hydroélectrique, ce qui lui a permis de réduire à des taux records le coût de production de l’électricité issue des ressources renouvelables.
S’exprimant lors d’un débat ministériel, samedi, le secrétaire général du département de l’énergie et des mines, au ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abderrahim Hafidi, a affirmé que le Maroc a procédé depuis plusieurs années, d’une manière volontariste, à la révision de sa stratégie énergétique, à travers l’adoption d’un nouveau modèle basé sur la valorisation des ressources naturelles énormes dont il regorge, notamment solaires et éoliennes, la création d’instances et agences dédiées et l’adoption d’un arsenal juridique adéquat.
A la faveur de l’expérience importante qu’il a accumulée en matière des énergies renouvelables, le Maroc a été en mesure d’actualiser sa stratégie, en tablant désormais de porter à 52 pc la part des énergies renouvelables dans sa production de l’électricité à l’horizon 2030, au lieu de 42 pc prévue 2020, a-t-il relevé.
M. Hafidi a également souligné la disposition du Maroc à renforcer sa coopération avec tous les partenaires, notant que le développement des énergies renouvelables nécessite un série de prérequis, notamment une volonté politique forte et claire, l’existence des ressources nécessaires, l’innovation dans la mise sur pied des projet, ainsi qu’une coopération régionale et internationale pour établir des partenariats énergétiques.
Le Maroc prend part à aux travaux de la 6è Assemblée générale de l’IRENA, qui se tiennent les 16 et 17 courant à Abou Dhabi, pour la première fois en sa qualité de membre, après y avoir participé depuis 2009 comme membre observateur de cette agence, dont il est l’un des fondateurs.
La participation du Maroc aux travaux de la 6è Assemblée générale de l’IRENA intervient dans un contexte exceptionnel en faveur du développement des énergies renouvelables au niveau national, grâce à l’attention particulière que SM le Roi Mohammed VI accorde à ce secteur.
La délégation marocaine à ce rendez-vous comprend notamment le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, l’ambassadeur du Maroc aux Emirats arabes unis, Mohamed Aït Ouaali, et le secrétaire général du département de l’énergie et des mines, Abderrahim Hafidi.
Cette 6è Assemblée générale de l’IRENA connaît la participation de responsables institutionnels représentant plus de 150 pays et de représentants de 140 organisations régionales.
Les participants à ce rendez-vous international, le premier du genre après la COP 21 de Paris, parient sur la mise en place d’un agenda mondial des énergies renouvelables et la prise d’initiatives concrètes en vue de l’accélération de la transition énergétique mondiale.
Ils aborderont également l’orientation stratégique de l’Agence internationale des énergies renouvelables en matière d’assistance des pays dans l’accélération de la transition vers les énergies renouvelables.
Basée à Abou Dhabi, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables est une organisation intergouvernementale fondée en 2009, dont la mission est la promotion des énergies renouvelables à l’échelle mondiale.

HN—BI/TRA.

MAP 171355 GMT jan 2016

Dans la même catégorie