MAP Rwanda : plus de 500 réfugiés burundais rapatriés vers leur pays d’origine MAP Sahara marocain: la solution politique toujours et encore plébiscitée par la communauté internationale GNA Gender Minister inspects Swedru township roads and Astroturf projects GNA Ghana Tourism Authority signals clamp down on unlicensed operators GNA Be responsible for the development of your communities-NCCE GNA Police Commander asked chiefs and politicians not to interfere in criminal matters APS LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ANNONCE 21 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET UN DÉCÈS AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les contraintes à surmonter pour le développement de la Marahoué AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le député de Koro offre une ambulance à l’hôpital général AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des semences et du matériel agricole remis aux agriculteurs du Cavally

LE LIEN ENTRE LE TABAGISME ET LE COVID-19 AU CENTRE D’UN ATELIER


  7 Septembre      12        Santé (7426),

   

Lomé, 7 sep. (ATOP) – Le Réseau  des journalistes pour la lutte Anti-Tabac du Togo (REJAT-Togo) en collaboration avec l’Alliance pour le contrôle du tabac en Afrique (ATCA),  a organisé un atelier de redynamisation de son organisation, le vendredi 4 septembre à Lomé.

A l’issue de cette rencontre le REJAT aura la capacité de mener  le projet « Campagne de surveillance de l’industrie de tabac et de sensibilisation sur le lien entre le tabagisme et la COVID-19 ». Cette rencontre vise à expliquer à la population que, contrairement à ce que soutient l’industrie du tabac, le tabagisme ne protège pas contre les ravages du Coronavirus, mais expose plutôt le fumeur à des complications graves.

La rencontre a permis à ses membres de réfléchir à comment redynamiser le réseau et comment occuper le terrain pour apporter sa pierre à la protection de la population en cette période de pandémie de coronavirus en relation avec le tabagisme. Elle permettra aux membres de redoubler d’ardeur au travail en vue de l’atteinte des objectifs assignés.

La rencontre a été marquée par plusieurs communications, notamment le lien entre le tabagisme et la Covid-19 présenté par le Coordonnateur national de lutte contre le tabac au ministère de la Santé, Dr Koumako Vinyo ; l’état des lieux du réseau ; le rôle et missions des journalistes dans la lutte antitabac et les stratégies de mobilisations des ressources. A cela s’ajoute le remplacement des membres à des postes vacants au sein des instances dirigeantes.

Dr Koumako a indiqué que le tabagisme et la Covid-19 ont des liens très étroits. Le tabagisme est un facteur de risque, le facteur le plus puissant des maladies non transmissibles, notamment l’hypertension et le diabète qui font le lit des formes plus graves de la Covid-19. D’après lui, des études scientifiques menées en février dernier, ont démontré que des formes graves de la Covid-19 ont été retrouvées dans une proportion très élevée chez les fumeurs. « Les reviews sur plusieurs milliers de personnes ont démontré que plus 25% des fumeurs développaient les formes les plus graves ou des formes qui nécessitent une réanimation de la COVID-19 », a-t-il précisé. Pour lui, c’est le moment pour les fumeurs d’arrêter la consommation du tabac pour ne pas développer des formes graves de la  Covid-19, car prévenir faut mieux que guérir.

Le président du REJAT, Teou-Teou Essoham a indiqué que les firmes de tabac trouvent l’occasion belle pour s’infiltrer dans les Etats et leur propose des aides sous forme de don et autres. Fort heureusement, l’ATCA a vite détecté la menace et a initié la « Campagne de dénonciation des stratégies de l’industrie du tabac et de sensibilisation des autorités et du public sur le tabagisme et le Covid-19 ».  Il a salué les efforts du gouvernement, pour la prise de conscience des effets néfastes du tabagisme sur la santé des populations et pour tous les mécanismes mis en place, notamment la loi relative à la production ; la commercialisation et la consommation des cigarettes et autres produits du tabac. A ses dires, les gens deviennent de plus en plus conscients que le tabagisme est nuisible à la santé. M. Teou-Teou a rappelé que le REJAT depuis sa création en 2009, a mené plusieurs activités de sensibilisation, entre autres, dans les gares routières et écoles. Il a souligné qu’après quelques années d’activités, le réseau est tombé dans la léthargie due au manque de moyens financiers pour mener ses activités.

Pour le responsable de la communication de l’ATCA, Ayong Ifang Caleb, cette campagne vise à aider leurs membres et partenaires en cette période de Covid-19 pour dénoncer les stratégies de l’industrie de tabac dans la riposte à cette pandémie. Selon lui, il était important de redynamiser le REJAT et l’accompagner dans cette logique.

Dans la même catégorie