ATOP FORUM TOGO-UE : LA CCIT DEMANDE L’IMPLICATION DES OPERATEURS ECONOMIQUES ATOP LES SOCIETES NATIONALES AFRICAINES DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE EN FORUM A LOME SUR LE LEADERSHIP AGP CNE prepara investidura de novos deputados AGP MCCI pede partidos políticos aliados para colocarem interesse do país em primeiro lugar AGP Lola: les élèves se tordent sous le poids de l’exploitation champêtre AGP Koundara : remise officielle d’un forage d’adduction d’eau potable dans l’enceinte de la direction préfectorale des Douanes ANP JI F 2019 sous le thème ‘’En français…. S’il vous plait’’ INFORPRESS Santo Antão: Dois artistas plásticos santantonenses numa exposição conjunta em Espanha INFORPRESS São Vicente: Jovem emigrante doa equipamentos desportivos e informáticos avaliados em 60 mil dólares MAP Afrique du Sud: L’ANC améliore sa popularité à l’approche des élections générales (sondage)

Le Maroc a pu réaliser des avancées importantes en matière de promotion des droits des femmes (députée camerounaise)


Rabat , 26 févr. 2016 (MAP) – Le Maroc a pu réaliser des avancées importantes en matière de promotion des droits des femmes et à leur autonomisation économique, et peut ainsi s’ériger en exemple par rapport à d’autres pays de l’Afrique subsaharienne et même au niveau international, a affirmé la présidente du Réseau des femmes parlementaires de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), Lydienne Epoube.

Le Maroc connait un dynamisme remarquable en matière de promotion des droits des femmes de leur autonomisation économique, à travers la création d’activités génératrices de revenus, de consécration de l’égalité des sexes et de renforcement de l’accès au domaine politique, et ce grâce à la vision et la clairvoyance de SM le Roi Mohammed VI, a confié à la MAP la députée camerounaise, en marge des travaux de la réunion du Réseau des femmes parlementaires de l’APF, tenue, les 24 et 25 février à Tanger.

La responsable a également salué le rôle important que joue le Maroc dans la réalisation des objectifs du Réseau en matière de promotion de l’égalité des sexes, de l’autonomisation des femmes, de l’éradication de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, et de la sensibilisation des femmes à leurs droits d’accès aux postes de décision et à leur rôle qu’elle sont appelées à jouer pour préserver l’environnement et à s’adhérer à la lutte internationale contre le réchauffement climatique.

Elle a, dans ce contexte, exhorté le Maroc à partager son expérience riche dans plusieurs domaines, notamment en matière des énergies renouvelables avec les pays de l’Afrique subsaharienne, à même de renforcer le développement durable en Afrique.

Cette réunion s’est assignée pour objectif d’analyser les engagements internationaux en matière d’égalité des genres et de droits des femmes, et de présenter des informations sur les activités de coopération du Réseau pour 2016 et du travail du Réseau francophone pour l’égalité homme-femme.

Cette rencontre vise aussi à débattre des nouveaux objectifs de développement durable et des droits des femmes, des rôles des parlements face à ces objectifs et aux moyens nécessaires pour concrétiser l’égalité, et du rôle que peuvent jouer les femmes dans la lutte internationale contre le réchauffement climatique.

Les participants ont également abordé des questions relatives aux Objectifs du millénaire pour le développement durable et l’égalité des genres, à travers l’autonomie des femmes et le travail domestique non rémunéré.

Créé en 1967 au Luxembourg, le Réseau des femmes parlementaires est l’un des comités principaux de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF). Le Maroc, ayant rejoint le Réseau en 1979, avait abrité précédemment l’une des sessions de l’APF.

SO—BR.
KN.

Dans la même catégorie