GNA Ghana soldiers reach out to South Sudanese Secondary School GNA Anglican Men’s Fellowship Roundup weeklong celebration in Bolga ANG “A justiça pode tornar mais perigosa se o sistema político continuar instável”, diz Bastonário de Ordem dos Advogados ANG “Uma mulher à testa da nação guineense terá sensibilidade para problemas reais do povo “, diz Nancy Schwartz ANG “A Índia vai ter a sua Embaixada em Bissau no próximo ano”, diz o Embaixador ACP Le parti politique « ARC Originale » prend acte de pardon du député Charles Naweji ACP Echange entre la CENCO et le Sous-secrétaire d’Etat adjoint des USA aux Droits de l’homme ACP L’examen par la Cour constitutionnelle des contentieux de l’élection à la députation nationale évoqué à la Présidence AGP Boké-SMD-Winning :45 personnes indemnisées à plus de 3 milliards GNF AGP Conakry-social : Conférence intergénérationnelle des femmes et filles leaders pour la paix et la sécurité

Le Maroc a toujours manifesté un engagement sans faille envers le Continent africain pour son développement et sa prospérité (président du forum de Saint-Louis)


  4 Novembre      36        Leadership Africain (801),

   

Rabat, 03/11/2018 (MAP), Le Maroc, de par son ancrage africain, a toujours manifesté un engagement sans faille envers le Continent pour assurer un co-développement et une prospérité partagée, a souligné samedi à Essaouira, le président du forum de Saint-Louis, Pr. Amadou Diaw.

« L’engagement du Maroc en faveur du Continent ne date pas d’aujourd’hui. Ce n’est pas un fait nouveau. Le Maroc a toujours marqué un grand intérêt pour la région subsaharienne comme pour l’ensemble du Continent », a déclaré à la MAP, M. Diaw, en marge du forum de Saint-Louis tenu les 2 et 3 courant à Essaouira.

« Pour se rappeler le rôle du Maroc, nous n’avons qu’à prendre l’histoire de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA) pour se rendre à l’évidence que le Royaume a joué un grand rôle dès le départ. Donc, ce n’est pas une chose de nouveau », a-t-il expliqué, estimant qu’on « ne peut pas penser, monter et réfléchir autour de l’identité africaine et la mission du Continent sans faire appel à toutes ses composantes et à tous ses acteurs agissants. Il faut favoriser cette démarche réciproque ».

« Le Maroc a toujours tendu la main au Continent et j’estime que cela doit être fait dans les deux sens. Il faut que nous aussi, nous venions présenter au Maroc ce qui se fait dans l’Afrique subsaharienne. Il faut qu’on se connaisse davantage et qu’en échange régulièrement pour que des décisions adéquates et pertinentes puissent être prises dans l’intérêt de tout le Continent », a relevé Pr. Diaw.

Dans la foulée, il a rappelé que ce forum a été créé à Saint-Louis, ville sénégalaise, à la fois, « laboratoire » et « carrefour » où plusieurs civilisations se sont succédées, se félicitant de la présence d’une communauté marocaine dans cette ville et qui présente actuellement un véritable modèle d’intégration réussie.

« Si à Saint-Louis, on ne cesse de mener la réflexion autour de plusieurs questions qui intéressent le Continent, le rôle de l’Afrique par rapport au monde, à son évolution, et par rapport à l’humanité, nous avons estimé qu’il n’est pas intéressant de rester sur notre territoire puisqu’il s’agit de porter haut et fort la voix de l’Afrique, d’où le choix d’Essaouira, une cité qui a plus de ressemblances avec Saint-Louis en étant un carrefour multiculturel, et un pôle de métissage, a-t-il précisé.

Dans la même lignée, il a adressé ses vifs remerciements à l’Association Essaouira-Mogador et à toute son équipe, faisant savoir que le thème de cette nouvelle édition a été soigneusement arrêté car l’on estime qu’outre les crises économiques et sociales, il existe une crise dans la relation avec l’Autre, et à ce niveau « le Continent africain a beaucoup à apporter à autrui et surtout, à partir d’Essaouira ».

« Nous sommes face à une multitude de questions auxquelles il faut apporter des réponses et nous avons fait le choix de la ville d’Essaouira pour engager la réflexion sur tous ces aspects mais aussi, pour communiquer sur un certain nombre d’actions menées au niveau du Continent », a expliqué le professeur Diaw.

Placé sous le signe « Mieux habiter le Monde », le Forum de Saint-Louis est un espace pour faire entendre la voix de l’Afrique pour un monde repensé, et souligner que la configuration du monde actuel dessine un nouvel âge d’une humanité toujours en mutation, et que les frontières de toute nature, aussi bien culturelles, économiques que géographiques qui s’effacent, retentissent dans les esprits.

Les travaux de ce forum se déclineront en plusieurs panels traitant des thématiques se rapportant à « Repensons l’imaginaire », « graines de possibles », « villes d’Afrique : rêver les métamorphoses », « Tous des Migrants », « planète terre, planète mer », « santé : les tueurs silencieux », « éducation, apprendre autrement », « art culinaire : tradition et modernité », « sport et développement » et « croire ensemble ».

Dans la même catégorie