GNA Tema Police manhunt for two cell breakers GNA Two female bank cashiers charged with stealing GNA Block layer jailed for sexually abusing minor ATOP 59E ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDANCE DU TOGO: LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE LANCE LE PROJET COMMUNANUTE CONNECTEE ET INAUGURE LE NOUVEAU PORT DE PECHE DE LOME ATOP LES NOUVEAUX MEMBRES DE LA CNDH ENTRENT EN FONCTION ATOP 59 ANS DE L’INDEPENDANCE DU TOGO : PAIX ET SECURITE, LEVIERS DE L’EMERGENCE MAP Caravane médicale de l’AMLS, ou quand le devoir de reconnaissance anime les Marocains lauréats du Sénégal NAN Nigerian Army trains junior commanders on doctrine, combat dev’t NAN NIMASA donates relief materials to victims of natural disasters in Ogun NAN Extra-Judicial Killings: Policemen to work 8-hours daily – I-G

Le Maroc a un rôle important à jouer pour le développement économique de l’Afrique (M. Benchaaboun)


  7 Novembre      65        Economie (23378),

   

Rabat, 07/11/2018 (MAP) – Le Maroc, de par sa forte présence dans de nombreux secteurs économiques en Afrique, a un rôle important à jouer pour le développement dans le continent, a indiqué mercredi à Johannesburg, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun.

Le Maroc est présent en Afrique, dans plusieurs secteurs clés dont ceux des finances, des télécommunications et des travaux publics, a dit M. Benchaaboun dans une déclaration à la MAP en marge du Forum africain sur l’investissement, qui s’est ouvert mercredi au Convention Center de Sandton, quartier financier de Johannesburg.

Cette présence, qui ne cesse de se renforcer, confère au Royaume une place de choix dans les efforts visant à densifier les relations économiques à l’échelle continentale, a-t-il dit, mettant l’accent sur la nécessité d’accélérer le développement en Afrique pour renforcer une croissance économique génératrice d’emplois pour la jeunesse.

Le ministre de l’Economie et des Finances a, d’autre part, relevé que le Forum africain sur l’investissement représente une étape supplémentaire sur la voie de l’accélération des investissements dans des secteurs clés dont les infrastructures.

Il a, dans ce contexte, souligné la nécessité d’encourager l’initiative privée comme levier pour l’accélération du rythme des investissements dans le continent.

Le Forum, qui se poursuivra jusqu’à vendredi, examine plusieurs volets se rapportant en particulier au financement des projets de développement dans le continent.

Organisé par la Banque africaine de développement (BAD), le Forum, qui se veut une plate-forme pour mobiliser l’investissement novateur, est marqué par la participation d’acteurs institutionnels, des fonds de pension, des fonds souverains, des investisseurs privés et des sociétés de capital-investissement, qui tenteront de mobiliser des capitaux à même de faciliter la transformation économique en Afrique.

L’événement, entièrement transactionnel, met l’accent sur la structuration des transactions, la sélection et l’amélioration des projets, l’attraction de co-investisseurs et la facilitation des transactions afin de libérer des opportunités d’investissement estimées à plusieurs milliards de dollars.

Dans la même catégorie