AIP Côte d’Ivoire/ La direction des Eaux et Forêts de M’Bahiakro dotée d’un véhicule d’intervention AIP Côte d’Ivoire/ Le déficit d’enseignants qualifiés pourrait s’accentuer dans la DRENT-FP d’Aboisso (chef de l’Antenne pédagogique ) AIP Le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias ANG « Vazadouro de lixo de Antula ameaça saúde dos populares locais », afirma responsável de saneamento da CMB ANG « Sucessivos governos ignoram estratégias da defesa militar do país », diz o CEMFA ANG Partidos políticos defendem observância das leis que regulam processo eleitoral ANP Niger : La prévalence du diabète de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région (Ministre) MAP Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori ABP Les quotidiens à fond sur l’exécution du budget de l’Etat gestion 2019 ANP Le pétrole a procuré des recettes cumulées de plus 650 milliards de FCFA et créé 7000 emplois au Niger

Le Maroc a un rôle important à jouer pour le développement économique de l’Afrique (M. Benchaaboun)


  7 Novembre      36        Economie (20995),

   

Rabat, 07/11/2018 (MAP) – Le Maroc, de par sa forte présence dans de nombreux secteurs économiques en Afrique, a un rôle important à jouer pour le développement dans le continent, a indiqué mercredi à Johannesburg, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun.

Le Maroc est présent en Afrique, dans plusieurs secteurs clés dont ceux des finances, des télécommunications et des travaux publics, a dit M. Benchaaboun dans une déclaration à la MAP en marge du Forum africain sur l’investissement, qui s’est ouvert mercredi au Convention Center de Sandton, quartier financier de Johannesburg.

Cette présence, qui ne cesse de se renforcer, confère au Royaume une place de choix dans les efforts visant à densifier les relations économiques à l’échelle continentale, a-t-il dit, mettant l’accent sur la nécessité d’accélérer le développement en Afrique pour renforcer une croissance économique génératrice d’emplois pour la jeunesse.

Le ministre de l’Economie et des Finances a, d’autre part, relevé que le Forum africain sur l’investissement représente une étape supplémentaire sur la voie de l’accélération des investissements dans des secteurs clés dont les infrastructures.

Il a, dans ce contexte, souligné la nécessité d’encourager l’initiative privée comme levier pour l’accélération du rythme des investissements dans le continent.

Le Forum, qui se poursuivra jusqu’à vendredi, examine plusieurs volets se rapportant en particulier au financement des projets de développement dans le continent.

Organisé par la Banque africaine de développement (BAD), le Forum, qui se veut une plate-forme pour mobiliser l’investissement novateur, est marqué par la participation d’acteurs institutionnels, des fonds de pension, des fonds souverains, des investisseurs privés et des sociétés de capital-investissement, qui tenteront de mobiliser des capitaux à même de faciliter la transformation économique en Afrique.

L’événement, entièrement transactionnel, met l’accent sur la structuration des transactions, la sélection et l’amélioration des projets, l’attraction de co-investisseurs et la facilitation des transactions afin de libérer des opportunités d’investissement estimées à plusieurs milliards de dollars.

Dans la même catégorie