AGP Gabon: Les régies financières déclenchent une grève illimitée MAP « Ce que nous vivons », un ouvrage collectif de réflexion autour du Covid-19 MAP Le Burkina Faso réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara MAP Sahara: la Jordanie réitère son soutien à l’initiative d’autonomie dans le cadre de l’intégrité territoriale du Maroc MAP La famille de la Résistance à Guelmim condamne les manœuvres des ennemies de l’intégrité territoriale MAP Dakhla-Oued Eddahab: Plus de 13.000 bénéficiaires de l’initiative royale  »un million de cartables » MAP Des donateurs au chevet du Sahel central : 1,7 milliard USD mobilisé MAP Le Canada s’engage à accroître sa participation au développement du Sahel MAP L’ONU appelle à une action immédiate pour inverser la situation dans la région centrale du Sahel MAP Mysk Marrakech lance la commercialisation de son nouveau projet de luxe

Le Maroc, « acteur principal » dans la consolidation du dialogue libyen (expert italien)


  9 Octobre      10        Diplomatie (808),

   

Rome, 09/10/2020 (MAP) – L’expert politique italien d’origine marocaine, Khaled Chaouki, a mis en avant le rôle d' »acteur principal » assumé par le Maroc dans la consolidation du dialogue libyen à Bouznika qui a réuni les membres du Haut Conseil d’Etat et de la Chambre des Représentants libyens.

Dans un article d’analyse intitulé « L’Italie et le Maroc, ensemble pour aider la Libye sans ingérence », M. Chaouki, ancien parlementaire en Italie, a estimé que la récente visite à Rome de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et sa rencontre avec son homologue italien, Luigi Di Maio, a marqué une « étape importante » pour aller de l’avant vers un accord entre les parties libyennes.

« L’Italie et le Maroc sont parmi les rares pays de la région capables aujourd’hui d’inciter les parties libyennes à réaliser un rapprochement politique » a-t-il relevé, notant que la coordination entre les deux pays « a un rôle positif et favorise l’aboutissement à une solution interne libyenne ».

Dans cet article publié sur le site d’information italien Formiche, M. Chaouki rappelle que le Maroc, « avec le soutien du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies par intérim en Libye, Stéphanie William (…) a facilité le lancement du dialogue libyen en quelques semaines ».

L’élément fondamental dans « l’approche marocaine» en faveur d’une solution négociée entre les parties libyennes est «le respect absolu de la volonté des Libyens sans agenda prédéfini», a-t-il fait savoir.

M. Chaouki a indiqué, en outre, que la Conférence ministérielle sur la Libye qui s’est tenue à New York en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies s’est félicitée du dialogue libyen à Bouznika, soulignant que « ce dialogue, qui a été soutenu et encouragé par la communauté internationale, et les organisations régionales et internationales, est de bon augure ».

Dans la même catégorie