AIP Côte d’Ivoire/ Un SOS pour l’achèvement de la construction d’une mosquée à Ouangolo APS MAGAL DE PROKHANE : LE COMITÉ D’ORGANISATION SATISFAIT DES DISPOSITIONS PRISES PAR LES SERVICES TECHNIQUES AIB La politique, sujet dominant dans les quotidiens burkinabè STP-Press Primeiro-Ministro preside centenário da OIT em São Tomé e Príncipe MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines ANP La réunion des ministres sous le thème ‘’La politique budgétaire, le commerce et le secteur privé à l’ère du numérique: Une stratégie pour l’Afrique’’ ANP Niger: 21ème mission médicale chinoise à l’Hôpital Général de Référence de Niamey ANP Le Président Issoufou procède à l’inauguration de la nouvelle cimenterie de Malbaza

Le Maroc élu à l’unanimité Coordinateur des États Parties Africains à la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques


  12 Juin      72        Innovation (317), Science (534),

   

Rabat, 12/06/2017 (MAP) – Le Maroc a été élu, à l’unanimité, en tant que Coordinateur des États Parties Africains à la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques, annonce lundi un communiqué de l’ambassade du Maroc aux Pays Bas.

Cette élection s’est déroulée lors de la dernière réunion ordinaire des Ambassadeurs africains à l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques. Le Maroc, qui a succédé au Kenya, assurera cette fonction pendant une année.

Plusieurs Ambassadeurs Africains ont rappelé que l’élection du Maroc témoigne de son dynamisme au sein de l’OIAC et au sein de son Groupe régional. Ils ont noté également que le Maroc joue un rôle important dans tous les dossiers liés au désarmement et que son élection confortera son dynamisme dans ce domaine.

Cette élection témoigne de la confiance dont jouit le Royaume au sein de sa famille africaine et de la place primordiale qu’occupe l’Afrique dans la politique étrangère du Maroc ainsi que son engagement constant à défendre les intérêts africains dans toutes les instances internationales.

Il y a lieu de rappeler que le Maroc a contribué activement au processus qui a conduit à l’élaboration puis à l’adoption de cette la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques. Le Maroc a signé cette Convention le 13 Janvier 1993 et l’a ratifiée le 28 décembre 1995.

Depuis lors, il a pris part à toutes les sessions ordinaires et extraordinaires de la Conférence des États Parties. Il a été élu en 2015 vice-président de la Conférence. Le Royaume a siégé, au nom du Groupe Africain, à plusieurs Commissions et organes de la Conférence des États Parties et ce, lors de ses différentes sessions.

En outre, le Maroc a été réélu pour un nouveau mandat de deux ans (2017-2019) au sein du Conseil Exécutif de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques où il a siégé, au nom du Groupe Africain, pendant 19 ans. De même, le Maroc a été élu en 2016 en tant que membre de la Commission de la Confidentialité et membre du Comité Consultatif pour l’Éducation et la Sensibilisation.

Il y a lieu de préciser que le Groupe Africain est le plus grand Groupe Régional au sein de l’OIAC. Il est composé de 52 États Parties à la Convention sur l’Interdiction des Armes chimiques. Il est représenté par 9 États dans le Conseil Exécutif dont le Maroc.

AZ

Dans la même catégorie