FAAPA : Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines
AIP Côte d’Ivoire: La ville de Bouna est de plus en plus envahie par des ordures AIP Côte d’Ivoire: Coup d’envoi du tournoi de football de la fraternité à Aby AIP Côte d’Ivoire : La mauvaise manipulation des armes peut entraîner un désastre (Expert) ANP Système d’information sur les marchés: Les prix des céréales demeurent stables au Niger MAP Marché de poisson à Téma (Grand Accra) : La pêche aux hommes, la vente aux femmes MAP Choléra au Niger: au moins vingt-deux morts GNA Ghana: Government delegation meet FIFA on Thursday GNA Ghana: Government to seek audience with FIFA STP-Press Portugal através Valle Flôr doa medicamentos a São Tomé e Príncipe STP-Press São Tomé e Príncipe relança cooperação económica com Burkina Faso e Senegal

« Le Maroc et l’Afrique: Regards croisés », thème des 11-èmes Rendez-vous de l’histoire


  6 Décembre      91        Coopération (4564),

   

Rabat, 06 Déc 2017 (MAP) – « Le Maroc et l’Afrique : Regards croisés » est le thème de la 11è édition des Rendez-vous de l’histoire, une rencontre réunissant chercheurs, professionnels et acteurs politiques marocains, africains et internationaux, qui s’est ouverte, mercredi à Rabat.

Organisée du 6 au 8 décembre par l’Association marocaine pour la promotion de l’histoire, l’édition de cette année sera axées sur les rapports maroco-africains, sous une vision historique et constructive, à travers des conférences et tables rondes ayant trait, notamment, à « L’Afrique vue par les Marocains », « Le Maroc vu par les Africains », « L’Afrique vue par les occidentaux », « L’Afrique dans les manuels scolaires du Maroc », « La dimension spirituelle dans les relations maroco-africaines » et « Le Sahara : un carrefour ethnique et culturel ».

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, le doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat, Jamal Eddine El Hani, a souligné que l’objectif de cette 11-ème édition est de vulgariser l’histoire et de la rapprocher des étudiants et du grand public, ajoutant que le choix de ce thème s’inscrit dans la politique africaine initiée par SM le Roi Mohammed VI.

« Nous avons besoin de nous ancrer de plus en plus dans notre continent », a-t-il poursuivi, faisant savoir que le moment est venu pour inculquer et faire connaitre autant que possible l’histoire ancestrale et « ombilicale » unissant le Royaume à son continent.

Pour sa part, le président de l’Association marocaine pour la promotion de l’histoire, Abdelmajid Kaddouri a appelé à se détacher du « regard colonial et de la vision qui va du nord au sud » au profit d’un « regard croisé et égal » mettant en valeur le continent africain.

« Concrétiser ce que fait le Maroc pour le continent africain, doit être inévitablement accompagné par un travail universitaire », a ajouté M. Kaddouri, relevant que les préjugés et « présupposés » sur la perception de l’Afrique devront être dissipés, à travers ce genre de discussions et de rencontres universitaires.

Les travaux de cette rencontre de trois jours se tiendront à la Faculté des Lettres et des Sciences humaines de l’université Mohammed V de Rabat et à l’Institut royal de la culture Amazigh.

Dans la même catégorie