MAP Le projet du Gazoduc Nigeria-Maroc est sur la bonne voie (Amina Benkhadra) MAP RDC: L’ONU alerte sur la détérioration de la situation sécuritaire dans l’Est du pays AIB Cascade /Finale de la coupe du gouverneur : La SN SOSUCO remporte le trophée AIB Ioba : 72h pour impulser le développement endogène de la commune de Guéguéré AIB Burkina : Save the Children renforce les capacités nutritionnelles des déplacés à Kaya AIB La dégradation des sols au Burkina compromet l’avenir des générations actuelles et futures (BUNASOLS) AGP Mandiana/Forum des jeunes : Plus de 90 jeunes venus des régions de Kankan et Faranah prennent part aux travaux ouverts ce lundi AGP Guinée/Procès des événements du 28 septembre : ‘’Il ne faut pas que le capitaine Dadis ait peur d’affronter la justice de son pays’’ dixit Me Lancinet Sylla AGP Guinée/Procès des événements du 28 septembre : ‘’Ce n’est pas par peur d’affronter les débats que le président Dadis s’est déclaré malade’’, répond Me Antoine Pépé Lamah AGP Guinée/Procès des événements du 28 septembre : L’audience renvoyée au 12 décembre 2022 pour des raisons de santé de l’accusé, Moussa Dadis Camara

Le Maroc et le Niger veulent renforcer leur coopération en matière de gestion intégrée des ressources en eau


  21 Septembre      21        Coopération (1429), Environnement/Eaux/Forêts (4790),

   

Rabat, 21/09/2022 (MAP) – Le Maroc et le Niger ont signé, mercredi à Rabat, un protocole d’accord portant sur la gestion intégrée des ressources en eau et d’assainissement.

Paraphé par le ministre de l’Équipement et de l’eau, Nizar Baraka et le ministre nigérien de l’Hydraulique et de l’assainissement, Amadou Mahaman, cet accord vise à coordonner et à promouvoir des programmes de coopération dans le but de renforcer et de consolider les relations bilatérales entre les deux parties dans les domaines de la gestion intégrée des ressources en eau et de l’assainissement.

Conformément audit accord, les parties doivent coopérer en matière de gestion intégrée et décentralisée des ressources en eau, de mobilisation des ressources en eaux de surfaces et souterraines, de la préservation de la qualité de l’eau et de l’amélioration de la gouvernance de l’eau.

La coopération portera aussi sur les aspects réglementaires, institutionnels et législatifs relatifs à l’eau, l’étude, la conception et l’exécution des ouvrages hydrauliques, la gestion, la maintenance et la sécurité des ouvrages hydrauliques, ainsi que sur la gestion des risques climatiques liés à l’eau.

En vertu de ce protocole d’accord, la coopération bilatérale peut consister en des échanges et visites d’experts, un échange d’informations et de documentation, ainsi qu’en des programmes de renforcement des capacités et stages de formation.

Des réunions et séminaires sur les sujets d’intérêt commun, ainsi que l’initiation et le soutien des actions de partenariat entre les opérateurs publics et privés des deux pays sont au menu de cette coopération.

Cette signature intervient conformément aux Hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et vise à apporter un « nouveau souffle aux relations maroco-nigériennes dans un secteur d’activité prioritaire », a souligné M. Baraka qui intervenait lors de la cérémonie de signature.

Il a, à cet égard, mis en exergue les richesses hydriques du Niger, exprimant la disposition du Maroc à prodiguer son soutien au peuple nigérien pour relever ses défis en la matière, en lui apportant notamment toutes les technologies nécessaires.

Pour sa part, M. Mahaman a indiqué que ce protocole d’accord intervient dans le cadre des « relations historiques » qui lient le Royaume du Maroc et la République du Niger depuis 1967 et qui ont été davantage renforcées depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux ancêtres.

Ce protocole d’accord a pour objectif de développer les relations entre les ministères des deux pays, « au vu de préparer la mise en place d’un nouveau comité technique mixte entre le Royaume du Maroc et la République du Niger », a-t-il précisé.

Le ministre nigérien a, en sus, exprimé sa « profonde satisfaction » de bénéficier de l’expérience marocaine dans le domaine hydrique, exprimant la disposition de son pays à partager son expérience en matière de gestion intégrée des ressources en eau.

Dans la même catégorie