AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

Le Maroc leader de l’énergie solaire en Afrique


MARRAKECH, 9 novembre (AGP) – Le directeur de la Coopération et du partenariat de l’agence marocaine pour l’énergie solaire, Ali Zerouali a été l’un des orateurs principaux d’un événement organisé mardi au pavillon africain pour promouvoir l’énergie solaire sur le continent.

L’événement a mis en évidence les efforts de la Banque mondiale et de la Société financière internationale pour amasser 16 milliards de dollars pour des projets d’énergie solaire, hydroélectrique et géothermique sur l’ensemble du continent, en utilisant le succès des efforts marocains comme exemple de la façon dont l’Afrique subsaharienne peut capitaliser sur les taux d’irradiation les plus élevés dans le monde. À l’heure actuelle, l’énergie solaire ne représente que 0,5% de l’énergie dans les pays subsahariens.

Selon Charles Cormier, directeur de la pratique de l’énergie et des extraits à la Banque mondiale, les problèmes liés à la capacité solaire des bâtiments ne sont pas la construction d’installations mais le financement et le stockage de l’énergie solaire.

Lors de la COP21 à Paris, la Banque mondiale a lancé le Plan d’action pour le climat en Afrique et le chapitre consacré à l’énergie décrit l’objectif de permettre aux pays de produire 1 GW d’énergie solaire d’ici 2023 tout en fournissant des sources d’énergie fiables et modernes à 5 millions de personnes hors réseau.

Dans le cadre de ce plan, le Groupe de la Banque mondiale a l’intention de réunir 16 milliards de dollars d’ici 2018 pour des projets d’énergie solaire, hydroélectrique et géothermique sur le continent et devrait mobiliser 1,8 milliard de dollars d’ici juin 2017 pour des projets solaires sur réseau dans différents pays, Dont l’Éthiopie, le Sénégal et la Zambie.

IM/IM

Dans la même catégorie