ACP Une exposition « photo-plaidoyer » pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable en RDC ACP RDC : la JICA encourage l’apport de l’INPP dans l’économie congolaise ACP Les étudiants de l’UPC édifiés sur la francophonie ACP La CENI reporte les élections des gouverneurs GNA Government working towards non-custodial sentencing regime GNA Invest in Sustainable Water to Achieve SDGs – CRS GNA President Akuffo-Addo reiterates his resolve to end political Party vigilantism ACP L’Assemblée nationale dotée d’un règlement intérieur ACP Les journalistes membres de l’UPF encouragés à la formation continue ACP La secrétaire générale de l’OIF pour plus d’accès au haut débit d’internet

Le Maroc leader de l’énergie solaire en Afrique


MARRAKECH, 9 novembre (AGP) – Le directeur de la Coopération et du partenariat de l’agence marocaine pour l’énergie solaire, Ali Zerouali a été l’un des orateurs principaux d’un événement organisé mardi au pavillon africain pour promouvoir l’énergie solaire sur le continent.

L’événement a mis en évidence les efforts de la Banque mondiale et de la Société financière internationale pour amasser 16 milliards de dollars pour des projets d’énergie solaire, hydroélectrique et géothermique sur l’ensemble du continent, en utilisant le succès des efforts marocains comme exemple de la façon dont l’Afrique subsaharienne peut capitaliser sur les taux d’irradiation les plus élevés dans le monde. À l’heure actuelle, l’énergie solaire ne représente que 0,5% de l’énergie dans les pays subsahariens.

Selon Charles Cormier, directeur de la pratique de l’énergie et des extraits à la Banque mondiale, les problèmes liés à la capacité solaire des bâtiments ne sont pas la construction d’installations mais le financement et le stockage de l’énergie solaire.

Lors de la COP21 à Paris, la Banque mondiale a lancé le Plan d’action pour le climat en Afrique et le chapitre consacré à l’énergie décrit l’objectif de permettre aux pays de produire 1 GW d’énergie solaire d’ici 2023 tout en fournissant des sources d’énergie fiables et modernes à 5 millions de personnes hors réseau.

Dans le cadre de ce plan, le Groupe de la Banque mondiale a l’intention de réunir 16 milliards de dollars d’ici 2018 pour des projets d’énergie solaire, hydroélectrique et géothermique sur le continent et devrait mobiliser 1,8 milliard de dollars d’ici juin 2017 pour des projets solaires sur réseau dans différents pays, Dont l’Éthiopie, le Sénégal et la Zambie.

IM/IM

Dans la même catégorie