ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes MAP Dialogue 5+5 à Malte : M. Bourita appelle à la création d’un « G10 Méditerranée »

Le Maroc plaide depuis Santiago en faveur du lancement d’un Forum parlementaire Afrique-Amérique Latine


  17 Janvier      53        Leadership Africain (791), Politique (21245),

   

Rabat, 17/01/2017 (MAP), La délégation parlementaire marocaine, qui a effectué une visite de travail au Chili du 9 au 13 janvier courant, a plaidé en faveur du lancement d’un Forum parlementaire Afrique-Amérique Latine.

La visite de la délégation marocaine a permis de présenter l’initiative du lancement d’un forum parlementaire Afrique-Amérique Latine, une proposition qui a reçu le soutien des deux chambres du parlement chilien, a indiqué le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, lors d’un entretien accordé à la MAP.

Cette initiative vise à impulser une nouvelle dynamique en vue d’approfondir le dialogue politique entre les pays d’Afrique et d’Amérique Latine et défendre les causes justes des peuples des deux continents, a souligné M.Benchamach, qui conduisait la délégation marocaine.

Les parlements des deux pays ont convenu de jouer un rôle pionnier en vue du lancement du Forum, a-t-il souligné, en soulignant que la visite  de la délégation marocaine a été remarquable à bien des niveaux, en ce sens qu’elle a permis la tenue d’une série de rencontres avec des ministres et des responsables des ministères de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de la défense, de l’énergie, de l’économie, de l’agriculture, de l’environnement et de la culture, outre les présidents de la Chambre des députés et du Sénat chiliens.

Le président de la Chambre des conseillers, a toutefois estimé que beaucoup d’opportunités n’ont pas été saisies au cours des dernières années, alors que la visite historique de SM le Roi Mohammed VI au Chili en 2004, la première d’un chef d’Etat arabe à ce pays sud-américain, avait ouvert des perspectives très prometteuses pour le développement des relations maroco-chiliennes dans l’optique de l’établissement d’un partenariat exemplaire et productif du point de vue économique mais aussi aux niveaux politique et civilisationnel.

En 2004, a-t-il rappelé, plusieurs accords et conventions ont été signés mais une grande partie ne s’est pas concrétisée sur le terrain, en soulignant la nécessité de traduire ces accords en un programme d’action concret, d’autant plus que le Chili fonde de grands espoirs sur le développement de ses relations avec le Royaume du Maroc.

M.Benchamach a également mis l’accent sur la nécessité d’accorder plus d’attention au Centre Mohammed VI pour le Dialogue des Civilisations à Coquimbo (460 kilomètres au nord de Santiago) et de promouvoir ce monument civilisationnel afin qu’il puisse jouer son rôle et assurer le rayonnement du Maroc et sa présence sur le continent latino-américain.

Le parlementaire a en outre relevé que lors de cette visite, les responsables et les parlementaires chiliens ont réitéré la position constante du Chili concernant la question de l’intégrité territoriale du Royaume.

De l’avis du président de la Chambre des conseillers, la visite a permis de développer une vision marquée par une grande convergence de vues au sujet de la feuille de route à adopter pour les cinq prochaines années pour réunir les conditions à même de développer davantage les bonnes relations entre le Chili et le Maroc, étant donné que les deux pays représentent deux puissances montantes dans leurs régions respectives.

Et d’ajouter que le modèle chilien de transition démocratique et de développement économique est apprécié à l’échelle mondiale au même titre que celui du Royaume, considéré comme une puissance montante dans la région d’Afrique du nord et une porte d’entrée sur l’Afrique, où le Maroc a réalisé des avancées remarquables en termes de présence sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI.

M.Benchamach a affirmé que la relation entre les parlements chilien et marocain a été institutionnalisée par la signature d’un accord « d’une grande importance dans la mesure où il constitue une base pour la concrétisation de projets concrets, et qu’il augmentera la pression sur les adversaires de l’intégrité territoriale et coupera la route à leurs manigances au niveau du Parlement, comme l’ont exprimé avec grande clarté les responsables de l’institution législative chilienne » lors des séances de travail tenues avec la délégation parlementaire marocaine au siège du Parlement à Valparaiso (120 kilomètres de la capitale Santiago).

Et de conclure qu’une nouvelle étape a été entamée en vue de hisser les relations bilatérales au niveau d’un partenariat exemplaire fondé sur une coopération gagnant-gagnant dans le cadre des relations entre les pays du Sud.

— Propos recueillis par Hicham Lakhal.

Dans la même catégorie