APS VÉLINGARA : LA PREMIÈRE PIERRE D’UN POSTE DE SANTÉ DE 137 MILLIONS CFA POSÉE À NÉMA TABA APS THIÈS : 55 OFFICIERS DE LA 37-ÈME PROMOTION DE L’ENOA REÇOIVENT LEURS ÉPAULETTES APS SCEPTIQUE AU DÉPART, LE DTN APPLAUDIT L’ÉLARGISSEMENT DE LA CAN À 24 APS CAN 2019 : LES LIONS ONT GAGNÉ LE RESPECT DES FENNECS, SELON LE DTN APS TOUBA : LA SENSIBILISATION ET LA CONCERTATION POUR L’APPLICATION DES INTERDITS DU KHALIFE DES MOURIDES AGP Cameroun/CAN 2019 : le ministre des Sports annonce le limogeage de Clarence Seedorf AGP Guinée-Santé : Taux élevé de prévalence-VIH dans les zones minières AGP Mamou-Routes : Des nouvelles mesures pour réduire les accidents de la circulation ANGOP President sacks and appoints ambassadors AGP Guinée-Baccalauréat 2019 : 11 candidats et 14 surveillants éliminés Lundi

LE MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE LANCE UN AUDIT TECHNIQUE SUR LE GENRE


  11 Juillet      12        Société (50803),

   

Diamniadio, 11 juil (APS) – Le ministère de l’Agriculture et de
l’Equipement rural, a lancé jeudi à Diamniadio (Rufisque, banlieue
dakaroise), un audit technique genre de son secteur pour disposer à
terme d’un plan quinquennal d’institutionnalisation sur la période
2020-2024.

La coordinatrice de la Cellule genre du ministère, Sokhna Mbaye Diop a
souligné lors de la cérémonie que cet audit se veut « un instrument
opérationnel de promotion du genre dans le secteur agricole ».

Il s’agit, a expliqué Mme Diop, « d’établir avec l’ensemble des
services concernés un diagnostic de l’état de la prise en compte de la
dimension genre dans l’organisation, les missions, les politiques et
les interventions du ministère ».

La programmation établie de juillet au mois de novembre 2019, après le
lancement, concernera la collecte de données sur le terrain par des
entretiens au niveau central mais également dans 8 régions cibles pour
constituer un échantillon significatif, a précisé Sokhna Diop.

A travers cette collecte d’informations au sein du ministère, des
partenaires et autres acteurs, l’audit va ainsi permettre de « vérifier
la sensibilité genre des textes, des procédures, des pratiques et des
mécanismes internes existants et d’apprécier leur efficacité à
garantir l’égalité et l’équité », a fait savoir la Chef de mission de
l’audit, Astou Diop Diagne.

« L’idée est d’évaluer les progrès accomplis relativement à l’analyse
de la prise en compte du genre aussi dans le cadre organique que des
interventions programmatiques », a dit Mme Diagne, économiste
planificateur.

Un audit a déjà été réalisé dans d’autres ministères comme celui de la
Santé et de l’Action sociale, des Collectivités territoriales, de la
Formation professionnelle entre autres, a rappelé la représentante du
ministère de la Femme et de la famille, Absa Ngom.

Selon elle, cet audit vise à « garantir la prise en compte des besoins
différentiels des hommes et des femmes dans l’ensemble des politiques
publiques ».

« L’initiative est intéressante en ce qu’il permet de voir la place et
l’égalité des sexes dans les politiques du ministère de l’Agriculture
et de l’Equipement rural, a dit Marie Sabara, Chargée programme ONU
Femmes au Sénégal.

C’est pourquoi, a-t-elle ajouté, ONU Femmes s’engage à appuyer
techniquement et financièrement pour que l’audit une fois terminé
puisse permettre de voir comment réaménager les politiques et
programmes afin de mesurer annuellement le degré d’égalité et d’équité
du genre.

« C’est important d’avoir des cadres de mesure de la participation des
femmes pour ajuster et mieux les prendre en compte dans l’élaboration
des politiques », a-t-elle souligné.

Dans la même catégorie