MAP 2è Sommet de Dakar: Les infrastructures « constituent le socle, le nœud gordien des problématiques du développement en Afrique » (Moussa Faki) MAP Tour International du Cyclisme de Mauritanie (2è étape): Domination marocaine sans partage MAP Pénurie de billets au Nigeria: La Banque centrale annonce la distribution des nouveaux billets MAP Rwanda: les résultats du 5ème recensement bientôt annoncés MAP Assassinat d’un journaliste: Plusieurs arrestations au Cameroun APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental

Le ministère de Mines et l’ICCN se contredisent sur la provenance de « 31 lingots d’or  saisis à Mambasa


  26 Juillet      128        Société (41006),

   

Bunia, 26 Juillet 2021 (ACP).- Deux(2) experts, un de la division provinciale de Mines et l’autre de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) pour le compte de la Réserve de faune à Okapis (RFO) se sont contredis sur le lieu précis du village Muchacha où trente-un(31) lingots d’or ont été exploités, au terme de leurs  dépositions devant le  tribunal militaire de garnison de l’Ituri dans  l’affaire opposant l’auditeur militaire de garnison, l’ICCN, la République Démocratique du Congo comme partie civile contre l’entreprise chinoise dénommée Kimia Mining, a constaté l’ACP.

L’objectif visé par cette juridiction militaire en invitant les deux(2) experts était de la permettre d’avoir assez d’éléments sur la grande question qui hantait les esprits concernant le lieu précis du village Muchacha qui se trouve dans ou en dehors de la RFO.

Prenant la parole en premier, l’expert de la division provinciale de Mines, carte du Cadastre minier (CAMI) à l’appui, a expliqué aux membres de la composition que le village Muchacha se trouve bel et bien en dehors de la RFO raison pour laquelle, a-t-il dit, son service a accordé le permis d’exploitation conformément au code minier.
Concernant la société Chinoise Kimia Mining civilement responsable qui prétend être le propriétaire de ces ressources minérales, l’expert de la division provinciale de mines a signifié que cette société est reconnue par son service raison pour laquelle elle dispose d’un permis la donnant l’autorisation d’exploiter les ressources minérales dans le village Muchacha.

Répondant à l’une de questions du tribunal sur les modalités de transport de ressources minérales, cet expert de la division de Mines a précisé que pour le mouvement à l’intérieur de la province, il faut une autorisation de transfert pour le transport de l’or de l’Ituri vers une autre province ou d’exportation vers l’étranger.

De son coté, l’expert de l’ICCN se basant également sur la carte de CAMI a estimé que le village Muchacha se trouve dans la RFO contrairement à la carte présentée par l’expert de mines.   En ce qui concerne l’exploitation de l’or dans le village Muchacha, l’expert de l’ICCN a déclaré devant le tribunal qu’elle est illégale du fait que c’est une zone protégée par l’Etat Congolais depuis la création de la RFO en 1992, avant de révéler que certains sujets chinois passent par la localité de Talisa pour entrer clandestinement dans le village Muchacha afin d’ exploiter de l’or.

Il a déclaré que l’ICCN en collaboration avec les services de sécurité de la République sont en train de peaufiner des stratégies pour déguerpir tous les occupants illégaux de ce patrimoine mondial de l’UNESCO.  Après les questions du tribunal, la République, la partie civilement responsable, la défense aux deux experts, le président cette juridiction militaire, le major magistrat José Ndemba Hulungu a clos le débat et a renvoyé la cause à la prochaine audience consacrée à la plaidoirie de différentes parties et le réquisitoire du ministère public.

Rappel de faits

En date du 19 Juin 2021, au niveau de poste des Eco gardes de Zunguluka situé dans le territoire de Mambasa, 31 lingots d’or ont été saisis entre les mains de trois(3) personnes à bord d’une jeep en provenance de Talisa à destination la ville de Bunia. Elles comparaissent devant le tribunal militaire pour « transport illégal de minerais », renseigne-t-on.

Dans la même catégorie