APS LA CJRS VOLE AU SECOURS DU JOURNAL LES ECHOS APS L’ETAT ET LES ACTEURS JUDICIAIRES INVITÉS À TROUVER « UNE SOLUTION HEUREUSE » À LEURS DIVERGENCES APS JOURNÉE DE L’ARBRE : DES ASSOCIATIONS VALIDENT LE CHOIX PORTÉ SUR LE BAOBAB GNA Effective planning, implementation and public cooperation is our magic-EC GNA President congratulates five Ghanaians for completion of AOGC programme in Canada GNA Bryan Acheampong Foundation provides potable water for five communities GNA Police hunts for eight hooligans for assaulting registration officials, others AIP Les populations de Gbéléban instruites en matière de prévention des menaces sécuritaires GNA Parliament suspends Fiscal Responsibility Rules for 2020 GNA Huawei overtakes Samsung as top handset seller in 2020 second quarter

Le ministre Alain Orounla reçoit en audience le bureau de la PADeM


  31 Juillet      7        Médias (1285),

   

Porto-Novo, 31 Juil. (ABP) – Le président de la Plateforme des promoteurs et acteurs de développement des médias au Bénin (PADeM-Bénin) Basile Tchibozo, au sortir d’une audience mardi au cabinet du ministre de la communication, s’est dit satisfait d’avoir faire le tour d’horizon des questions de la presse avec le ministre de tutelle, Alain Orounla.
Les acteurs de la PADeM ont présenté au ministre, la plateforme et changé sur les grands sujets des médias au Bénin.
Au menu de l’entretien avec le ministre Alain Orounla, le bureau de la PADeM a fait le tour d’horizon des questions liées à la presse, à la carte de presse, la vie du journaliste, son existence en tant que professionnel.
« On a eu l’écoute du ministre, il est très disposé à nous accompagner et à donner une nouvelle allure à la presse béninoise », a témoigné le président de la plateforme dans ses propos.
C’est un ministre très volontaire, sinon volontariste, qui a démontré une sorte de distingo entre les anciennes équipes qui sont passées. C’est un ministre qui est devenu l’avocat des journalistes, parce que toutes les questions liées à la corporation, il est parti en parler au niveau de la HAAC. Ce qui est une première », a apprécié M. Tchibozo.
La PADeM a salué ces qualités et la démarche du ministre, en tant que membre du gouvernement qui va défendre le cas des journalistes au niveau d’une institution.
« C’est inédit et je décroche un satisfecit spécial au ministre Orounla », s’est réjoui le président du PADeM.
Pour les acteurs du PADeM, le ministre de la communication est dans une dynamique de faire évoluer, de bouger les lignes au niveau des médias au Bénin.
« Nous sommes dans un microcosme médiatique difficile, avec des réformes fondamentales qu’on doit faire, et à l’écouter, on sent combien de fois le ministre Orounla est préoccupé à être un pionnier par rapport à ces réformes-là », a fait remarquer M. Tchibozo, soulignant que le ministre de la communication, très sensible aux préoccupations, a promis accompagner toutes les réflexions qui seront menées en ce concerne les médias au Bénin.

Dans la même catégorie