MAP Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien APS COVID-19 : DEUX DÉCÈS ET 163 NOUVELLES INFECTIONS ANP Tahoua : L’INS sensibilise les opérateurs économiques de la région sur le recensement général des entreprises (ReGEN 2022) AIP Un opérateur minier fait don d’un bâtiment de trois classes à l’EPP Yao-Amoinkro AIP 2,6 milliards de personnes affectées à travers le monde par des repas cuits aux combustibles polluants (OMS) APS DANS LA RÉGION DE DIOURBEL, 189 LISTES PRENNENT PART AUX ÉLECTIONS LOCALES APS A KAOLACK, L’ADMINISTRATION EST FIN PRÊTE POUR L’ORGANISATION DU VOTE (GOUVERNEUR) APS A FOUNDIOUGNE, 71 % DES CARTES D’ÉLECTEUR ONT ÉTÉ DISTRIBUÉES (PRÉFET) APS MBOUR : 329.513 ÉLECTEURS INSCRITS APS TAMBACOUNDA : 264.759 ÉLECTEURS ATTENDUS AUX URNES

Le ministre Amadou Coulibaly engage l’AIP à "accompagner" le développement de la Côte d’Ivoire


  26 Octobre      12        Médias (2006),

   

Aboisso, 25 oct 2021 (AIP)- Le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly a engagé, lundi 25 octobre 2021, à Aboisso, l’Agence ivoirienne de presse (AIP) à « accompagner les actions de développement du gouvernement pour le bien être des populations ».

 » Vous êtes un média au service du développement de la Côte d’Ivoire. En tant que tel, vous devez accompagner les actions de développement du gouvernement pour le bien être des populations », a signifié M. Coullibaly lors des festivités du soixantenaire éclaté de l’AIP placées sous le parrainage du président du Conseil économique, social, environnemental et culturel, Dr Aka Aouelé doublées de l’inauguration du nouveau bureau régional d’Aboisso.

Pour y parvenir, l’AIP,  à travers, d’une part, son vaste réseau de journalistes professionnels et correspondants pigistes, et d’autre part, son dynamisme à diffuser en temps réel les informations, devra renforcer son rôle plus qu’avant-gardiste dans la circulation « des nouvelles vraies, impartiales, sans coloration politique, religieuse et tribaliste », et ce, en faisant connaître aux populations les priorités du gouvernement en matière de développement.

De même, elle devra être davantage le porte voix des populations bénéficiaires des politiques publiques auprès du gouvernement et des partenaires au développement, tout en permettant à chacun de rechercher ou de recevoir des informations, et promouvoir les valeurs de la démocratie, de la diversité et de la cohésion sociale.

En vertu de leur mandat, les médias de service public sont une importante source publique d’informations impartiales et d’opinions politiques variées. Particulièrement adaptés pour promouvoir le pluralisme et la diversité des opinions, ils permettent aux différents groupes de la société de recevoir ou de communiquer des informations, de s’exprimer et d’échanger des idées. Ils peuvent largement contribuer à promouvoir la cohésion sociale, la diversité culturelle et une communication pluraliste accessible à tous, souligne-t-on.

A l’ère du numérique, l’AIP s »est muée progressivement en agence de presse multimédia, diffusant toute l’actualité en texte, photo, vidéo, infographie désormais accessible sur un seul site de même que ses plateformes d’échange dénommées « La tribune de l’AIP » et « Les causeries de l’AIP ».

Dans le but d’enrichir et de diversifier sa production, elle a mis en œuvre un projet pour l’amélioration de sa production multimédia en dotant ses équipes d’équipements audiovisuel nécessaires et adéquats. L’AIP est présente sur les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+)

Le ministre de la Communication a ainsi invité les agents de l’Agence ivoirienne de presse à « la rigueur au travail », félicitant la directrice centrale, Barry Oumou Sana, pour « son abnégation au travail » et son « leadership ».

Attribut de la souveraineté nationale, l’AIP, est le seul média qui a su se mettre à équidistance des chapelles politiques, depuis sa création, par la loi n°61-200-0 du 2 juin 1960 jusqu’à nos jours. Depuis lors, elle a rempli plusieurs missions gouvernementales du pouvoir régalien de l’Etat, à savoir rechercher en Côte d’Ivoire et éventuellement, après accord des gouvernements intéressés, dans d’autres pays africains, les éléments d’une information complète et objective, collecter, outre ces informations locales et régionales, un service d’informations mondiales qu’elle assure par conventions ou alliances et mettre contre paiement l’ensemble de ces informations à la disposition des medias et autres usagers privés.

Dans la même catégorie