MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Le ministre Bamboka pour la gestion rationnelle des centres et instituts de recherche en RDC


Kinshasa, 03 avril 2017 (ACP). – Le ministre de la Recherche scientifique et technologique, Pierre-Castro Bamboka, a exhorté lundi,  dans son cabinet de travail à Kinshasa, les responsables des centres et instituts de recherche à s’impliquer pour une gestion rationnelle de ces établissements.

Réagissant  sur leur fonctionnement et gestion dans l’ensemble   des provinces  par rapport aux états de lieu et  à un audit diligenté dans quelques centres,  le ministre Bamboka  a relevé  certains faits qui gangrènent  ce secteur, notamment  le manque de financement et des frais  d’interventions scientifiques , l’opacité dans la gestion des  subventions leur allouées par l’Etat et le manque de collaboration  dans l’exploitation  des résultats de recherche.

Il a également  déploré le non fonctionnement des deux organes importants  de contrôle  dans  la recherche  scientifique à savoir : le Conseil national scientifique et le Comité national de suivi de gestion  nucléaire, dû à un manque de contribution de différents centres et instituts de recherche, invitant les membres du comité de gestion à contribuer pour le fonctionnement de ces deux structures.

Il a aussi  réaffirmé son engagement à poursuivre son plaidoyer auprès du gouvernement pour soutenir ce secteur disposant d’énormes potentialités qui, une fois exploitées, sont capables  de  soutenir   la vision de la révolution de la modernité et de l’émergence du Congo prônée par le Chef de l’Etat Joseph Kabila.

Le ministre  Bamboka  a recommandé à ses interlocuteurs de mettre les intelligences  ensemble pour développer la recherche scientifique et technologique en RDC. La problématique  de publication des résultats des recherches initiées en RDC dans les revues internationales a été aussi évoquée au cours de cette séance de travail.
Appel au respect des valeurs citoyennes

Auparavant, le ministre Bamboka , avait  appelé la communauté de Kiri (Mai-Ndombe), sa base électorale,   résidant à Kinshasa, dans la commune de Bandalungwa, au respect des valeurs citoyennes et  républicaines et surtout à ne pas saper les efforts déployés jusqu’ici pour aboutir, dans les jours qui viennent,  à l’organisation des élections apaisées et crédibles.
Il a sensibilisé sa  base à ne pas céder aux rumeurs,  à  rester attachée avec fidélité aux idéaux du Chef de l’Etat Joseph Kabila et à lui apporter  un  soutien total.

Kayu/Wet

Dans la même catégorie