AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL APS LE CORONAVIRUS IMPOSE SA LOI AUX ASC APS COVID-19 : LE PIB RÉEL DU SÉNÉGAL SE CONTRACTERA DE 0,7 % EN 2020 (FMI) APS 30 FILLES DU CENTRE SAUVEGARDE DE THIÈS FORMÉES EN COUTURE

Le ministre de la Défense nationale visite le site devant abriter le nouveau bâtiment de son ministère


  4 Septembre      12        Politique (11245),

   

Kinshasa, 04 septembre 2020 (ACP).- Le ministre de la Défense nationale et anciens combattants, Aimé Ngoi Mukena, a visité mercredi, en compagnie du secrétaire général de ce ministère, le Lieutenant général, Isidore Kahumbu Yankole, le site devant abriter le nouveau bâtiment de son ministère au sein du domaine militaire du Mont Ngaliema, indique un communiqué parvenu, vendredi, à l’ACP.

Cet ouvrage sera construit sur un espace de 350 m2 pour un coût de 4.750.000 euros sur financement du 11ème Fonds européen de développement (FED), note le communiqué, ajoutant qu’il va abriter le ministère de la Défense dans des conditions améliorées, ainsi que les services du secrétariat général.

Les travaux comprenant la construction d’un bâtiment à 4 niveaux plus un rez-de-chaussée seront exécutés par Arab Contractors, une entreprise égyptienne basée en Guinée équatoriale. La durée des travaux de ce bâtiment que le ministre Aimé Ngoi Mukena appelle déjà « Hôtel de la Défense », est de 20 mois.

La réalisation de ce projet qui vise à désengorger l’Etat-major général des FARDC, est en étude depuis 2015, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie