GNA NCCE reactivates Civic Education Club in basic schools GNA Low utilization of treated bed nets thwarting Ghana’s zero malaria efforts INFORPRESS Ilha do Maio vai ter um núcleo local de luta contra cancro – presidente da ACLCC INFORPRESS Carlos Veiga anuncia candidatura “independente e de cidadania” à Presidência da República INFORPRESS Governo e Correios de Cabo Verde instituem selo Cabo Verde no Mundial INFORPRESS Governo vai dotar regiões militares de meios de emergência médica – primeiro-ministro INFORPRESS Fogo: Projecto Terra de Valor promove mesa de diálogo sobre desenvolvimento rural da ilha NAN Ex-President Jonathan enlists colleagues to mitigate electoral crises in West Africa NAN Nigeria loses $10bn to illicit financial flows – ICPC GNA Desist spreading fear and panic on COVID-19 vaccines

Le ministre de la santé appelle au dépistage précoce pour éradiquer la lèpre


  1 Février      14        Santé (9556),

   

Abidjan, 1er fév 2021 (AIP)- Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé, a invité les populations, dimanche 31 janvier 2021, à Daloa, lors de la célébration officielle de la journée nationale de la lèpre, à se faire dépister dès l’apparition d’une tache sur la peau pour éradiquer la lèpre en Côte d’Ivoire.

« Ne baissons pas les bras, restons vigilants, mobilisons-nous pour une Côte d’Ivoire sans COVID, sans lèpre, sans Maladies tropicales négligées pour continuer le développement de notre chère patrie sous la houlette du Président Alassane Ouattara qui fait de la santé des ivoiriens sa priorité. Pour ce faire, j’invite tout le monde à se faire dépister dès l’apparition d’une tache sur la peau. La lèpre se soigne si le dépistage est fait à temps », a déclaré Dr Aka.

Le thème de la célébration de la 68e journée de la lèpre était « Un enfant handicapé de lèpre ou des autres maladies tropicales négligées est un avenir compromis. Ensemble agissons maintenant ».

Plusieurs dizaines de malades de Daloa ont reçu des vivres et des non vivres. Le porte-parole des récipiendaires Ali Ouattara a exprimé la reconnaissance des malades la lèpre aux autorités sanitaires et administratives.

En 2020, le pays a enregistré 515 cas de lèpre avec les invalidités de degré 2, d’environ 22% dont près de 11% d’enfants. Plusieurs partenaires comme le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les responsables de la fondation Raoul Follereau ont salué les efforts du ministère de la santé et on exprimé leur engagement aux côtés du gouvernement ivoirien dans la lutte contre la lèpre et les autres maladies tropicales négligées.

En Côte d’Ivoire, la Fondation Raoul Follereau mène avec le ministère de la Santé et la Fondation Anesvad un projet inédit avec une nouvelle approche pour combattre les maladies tropicales négligées de la peau, dont l’ulcère de Buruli et la lèpre.

Dans la même catégorie