AGP Sénégal : la BAD soutient un projet de « valorisation des eaux » pour le développement des chaînes de valeur agricoles avec plus de 60 millions d’euros AGP Guinée/Economie : 5.000 tonnes de poissons disponibles pour la période de repos biologique à Sonit-Pêche ANGOP L’Angola prêt à empêcher une éventuelle propagation du virus Ebola ANGOP L’Angola appelle à un débat permanent sur le flux illicite d’armes en Afrique GNA Forum of Heads of Girl’s SHS holds 2019 Summer Camp GNA Addressing campus unrest: administrators key to ensuring stability GNA Honour your tax obligations—Oxfam Ghana AGP Boké-Environnement : Le Réseau-Environnement-Bauxite reboise les alentours du Gouvernorat AGP Boké-Société : Le président des transporteurs miniers pour la préservation de la paix AGP Labé-Jeunesse : Des jeunes en conflit à Djonfo, Le préfet de Labé appelé en renfort

Le ministre des PME et Classe moyenne invite des artisans à s’enregistrer au guichet unique de création d’entreprises


  26 Février      43        Economie (24394), Entreprises (1271),

   

Kinshasa, 26 Fév. 2016 (ACP).- Le ministre de Petites et Moyennes entreprises et Classe moyenne, Pancrace Boongo Nkoy, a invité les artisans à se faire enregistrer au guichet unique de création d’entreprises pour bénéficier des avantages liés à leur métier dans le cadre du développement économique de la République démocratique du Congo.

M. Boongo a lancé cette invitation au cours de la cérémonie d’échanges des vœux  avec les membres de la Fédération des techniciens multisectoriels (FTM) à Kinshasa en prévision de la convention qui se tiendra en mars prochain avec les artisans membres de petites et moyennes entreprises.

Il a indiqué que l’artisanat a une place de choix dans l’émergence de la République démocratique du Congo. Ce secteur bien encadré, a dit le ministre, est capable de booster l’économie congolaise par sa contribution au budget de l’Etat en payant l’impôt, la réduction du chômage par la création des entreprises et d’une manière générale, constitue le socle de l’économie.

C’est dans ce cadre que le ministre Boongo a reconnu les préoccupations et les attentes des artisans, soulignant que celles-ci se résument, en la promulgation du code de l’artisanat en élaboration pour partenariat public-privé, en la création de l’Agence nationale pour le développement et la promotion de l’artisanat, en la consultation des artisans à travers leurs corporations regroupées au sein de CNAC (Comité national des artisans du Congo).

L’essentiel des préoccupations consiste aussi en l’intégration des artisans dans le régime de sécurité sociale et en la sollicitation des appuis financiers en faveur de nombreux projets de développement du secteur. Pour résoudre toutes ces préoccupations, le ministre a appelé les artisans à quitter le système informel pour le formel afin de jouir de tous les avantages, notamment l’octroi des microcrédits et crédits.

Les priorités du secteur de l’artisanat

Le ministre Boongo a, en outre rassuré les artisans que dans le cadre de l’exercice budgétaire 2016, son ministère a retenu parmi les actions prioritaire certaines de leurs préoccupations. Il a cité entre autres l’élaboration du code de l’artisanat, la création de l’Agence nationale de promotion et de développement de l’artisanat, la création des incubateurs en bois et en pis-culture avec l’appui des partenaires extérieurs et le regroupement des PME en filière et des artisans en corps de métiers.

Il a fait savoir que son ministère  a une  attention particulière aux activités des artisans, indiquant qu’il indispensable de mobiliser toutes les énergies autour ces activités afin d’en assurer une réussite. Il a émis des vœux de voir la Fédération couvrir les vingt-six provinces de la RDC.

De son côté, Ignace Buaya, secrétaire général de FTM a sollicité au nom de son organisation la visite du ministre sur le terrain afin qu’il vienne palper du doigt les réalisations avant de lui souhaiter plein succès. ACP/Fng/Mat/JGD

Dans la même catégorie