GNA Akufo-Addo advises party members against voting ‘skirt and blouse’ GNA Huawei Seeds for the Future has given us a new ICT Perspective – Beneficiaries GNA Develop right ethical standards, behaviours for organisational growth-Andani APS QUARANTE-TROIS PERSONNES ARRÊTÉES POUR AVOIR SÉQUESTRÉ 353 PERSONNES APS VERS LA CONSTRUCTION ET LA RÉHABILITATION DE 17 INFRASTRUCTURES SPORTIVES APS TAMBACOUNDA : LES DOUANES SAISISSENT PRÈS D’UNE TONNE ET DEMI DE CHANVRE INDIEN APS UN SPÉCIALISTE DE LA COMMUNICATION RAPPELLE L’IMPORTANCE DE L’ÉDUCATION AUX MÉDIAS GNA Fire: GCB Bank closes down Kantamanto branch GNA EU expects credible and peaceful elections – Ambassador Acconcia GNA Mahama celebrates his 62 birthday with the children of Tamale

Le ministre d’Etat Azarias Ruberwa réfute son implication dans l’installation du bourgmestre de Minembwe


  19 Octobre      11        Société (25415),

   

Kinshasa, 19 octobre (ACP).- Le ministre d’Etat, ministre de la Décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa Manywa, a rejeté lundi, les allégations portées contre lui relatives à son implication dans l’installation du bourgmestre de Minembwe, au cours d’une plénière dirigée par la présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda sur son interpellation.

Expliquant l’objet de sa mission, le ministre d’Etat a réaffirmé devant la représentation nationale que sa présence dans ce coin ne concernait pas l’installation du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe.

Pour lui, sa présence s’inscrit dans le cadre de la caravane sécuritaire décidée par le gouvernement lors d’un Conseil des ministres et conduite par le ministre de la Défense nationale. « J’avais accompagné mon collègue de la Défense, Aimé Ngoi Mukena, dans une mission consacrée à l’organisation d’une caravane sécuritaire », a-t-il souligné, avant de préciser par ailleurs que l’installation de cette autorité communale est le fait des autorités provinciales compétentes, notamment le gouverneur et le ministre provincial de l’Intérieur.

Tout en qualifiant sa présence à cette cérémonie d’une coïncidence, il a soutenu que sa présence le 27 et 28 septembre était conforme à son ordre de mission.

« J’ai exécuté ma mission en âme et conscience de bout en bout. Je confirme que l’objet de la mission a été systématiquement et complètement exécuté. Toute accusation de nature à m’impliquer dans le concept « balkanisation » est une pure invention dénouée de tout fondement. Je suis ni de près ni de loin impliqué dans ce concept », a-t-il appuyé.

S’agissant de la présence de différentes personnalités à cette cérémonie dont les députés nationaux, le ministre d’Etat a soutenu que chacun avait son ordre de mission.

Aucune intention de balkanisation

Le ministre d’Etat Azarias Ruberwa a affirmé que l’installation du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe, n’approche nullement l’intention de balkanisation de la RDC.

« L’intention de balkanisation est une pure invention », a-t-il lancé, précisant que l’ambassadeur des Etats-Unis, Mike Hammer, qui avait effectué successivement des visites dans les provinces de l’Equateur, du Nord et Sud-Kivu a visité Minembwe 48 heures après ladite installation.

La commune de Minembwe est très éloignée des pays voisins de l’Est

Parlant de la situation administrative, géographique et juridique de cette entité située dans le territoire de Fizi, dans la province du Sud-Kivu, le ministre de la Décentralisation et réformes institutionnelles a souligné que la commune rurale de Minembwe est très éloignée de tous les pays voisins de l’Est.

« Les limites de Minembwe sont connues », a-t-il fait savoir, rappelant que cette entité ne dépasse pas 10 kilomètres carrés et compte 5 communautés, notamment les Bashi et les Banyamulenge, ajoutant que Minembwe est l’unique commune du secteur de Lulenge.

Il a aussi évoqué dans ses moyens de defense, les différents textes juridiques ayant trait avec la commune rurale de Minembwe notamment le décret du 13 juin conférant les statuts des entités décentralisées à certaines villes et communes, le décret du 22 juillet 2015 décidant la surséance de celui de 2013 et celui du 30 mai 2018 portant la levée de surséance ainsi que l’arrêté portant nomination du bourgmestre et bourgmestre adjoint de Minembwe.

Le député national Mohindo Nzangi est l’auteur de cette interpellation du ministre d’Etat.

Dans la même catégorie