GNA Ministry lauds NGOs for their role in curbing illegal mining in Ghana GNA UN Refugee Chief calls for solidarity in response GNA Stakeholders sensitised on referendum on local governance ABP Le CEG d’Athiémé abrite le lancement départemental de l’examen du baccalauréat dans le Mono ABP Lydie Déré Chabi Nah lance la phase écrite du Bac à Natitingou ABP 1.059 candidats affrontent les épreuves écrites du Bac session de juin 2019 au centre du CEG1-Savè AGP Coupe nationale de Guinée : 9e trophée pour Horoya face au CIK MAP Mali : une mission conjointe ONU-UE attendue à Bamako AGP Guinée-Santé : ‘’ Plus de 300 cas de violences sexuelles enregistrés de janvier à juin 2019 et 90% des victimes ont moins de 10 ans ». Dixit Pr. Hassane Bah AGP Gaoual- : Travaux de traitement des points noirs sur la nationale Gaoual-Boké

Le ministre gabonais de l’Education nationale désigné président de la Confemen


Rabat, 28 avril 2016 (MAP) – Le ministre gabonais de l’Éducation nationale, Florentin Moussavou, a été désigné, mercredi à Libreville, président de la Conférence des ministres africains de l’éducation des États et gouvernements de la francophonie (Confemen).

M. Moussavou a été porté à ce poste lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de la 57è session de cette institution, la plus ancienne de la francophonie, qui se tiennent actuellement dans la capitale gabonaise.

Il arrive en remplacement de la ministre ivoirienne de l’Education nationale, Kandia Camara.

Cette session ministérielle se tient sous le thème ‘’Vers la réussite pour tous : comment résoudre la crise de l’apprentissage en luttant efficacement contre l’échec et le décrochage scolaires’’.

L’ordre du jour comprend notamment l’adoption du projet pilote de l’observatoire pour la qualité de l’éducation et la charte de la bonne gouvernance des systèmes éducatifs.

La Confenem a pour objectifs et axes stratégiques d’informer ses membres sur l’évolution des systèmes éducatifs et les réflexions en cours, nourrir la réflexion sur des thèmes d’intérêt commun en vue d’actions à mener en coopération et d’animer la concertation entre ministres et experts afin d’élaborer des positions communes et formuler des recommandations pour appuyer les politiques régionales et internationales en matière d’éducation.

Créée en 1960, cette organisation compte aujourd’hui 44 États et gouvernements membres. (MAP)

SALAH AOUNI

Dans la même catégorie