AIP Un plan d’actions validé pour la gestion des conflits homme-faune sauvage au niveau du parc national de Taï AIP Point de la situation de la COVID-19 au 2/02/2023 AIP Le président Ouattara recommande une assistance humanitaire pour les réfugiés burkinabés en Côte d’Ivoire APS CHAN : Les Lions locaux défient en finale les Fennecs d’Algérie, samedi APS Modou Diagne Fada annonce de nouveaux investissements pour la SONACOS APS Sédhiou : Plaidoyer pour la construction du pont de Temento APS Le Grand stade d’Agadir ou la forteresse sportive des montagnes de l’Anti-Atlas APS Yankhoba Diattara pose la première du stade municipal de Cambérène APS Sédhiou : 50 logements prévus dans la région au cours de l’année 2023 (ministre) APS La Corée du Sud souhaite mettre en place un centre de variétés de riz dans le sud du pays (ambassadeur)

Le navire hydro-océanographique de la marine portugaise visite Mindelo pour des actions de sécurité scientifiques et coopératives


  28 Octobre      35        Science (485),

   

Mindelo, 28 oct (Inforpress) – Le navire hydro-océanographique de la marine portugaise, le NRP D. Carlos I, accoste ce jeudi à Porto Grande do Mindelo, dans le cadre de  l’ Initiative « Mar aberto », à caractère scientifique et coopératif de sécurité dans le golfe de Guinée.
L’ Initiative « Mar aberto »  2021.2, selon les informations de l’attaché de défense à l’ambassade du Portugal à Praia, vise à contribuer à la connaissance de la situation maritime, au développement scientifique et à la sécurité coopérative sur la côte ouest-africaine.
« Dans la poursuite des objectifs de politique étrangère nationale dans le respect des engagements internationaux assumés par le Portugal avec les pays de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), à savoir le Cabo Verde, l’Angola et São Tomé et Príncipe, passant par le  Sénégal », a expliqué João Domingos dans une note envoyée à Inforpress.
Dans le cadre de la coopération dans le domaine de la défense, des activités de présence et de diplomatie navale seront développées avec la marine angolaise, les garde-côtes de Cabo Verde et les garde-côtes de São Tomé et Príncipe, y compris des activités de coopération technique et scientifique avec l’Institut national d’hydrographie et de navigation maritime et de signalisation de l’Angola et avec  l’Institut de la mer de CaboVerde (IMAR).

Dans la même catégorie