GNA Musician sentenced for lottery fraud ANP Niger : Le gouvernement adopte un 2ème collectif budgétaire pour la loi des finances 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Ouattara appelle à l’esprit de civisme et à la culture démocratique de la classe politique APS BFEM : KAFFRINE AFFICHE UN TAUX DE RÉUSSITE DE 90,64% AIP Côte d’Ivoire-AIP/Visite d’État: Gaoussou Touré mobilise les populations du Grand nord pour la victoire du candidat RHDP APS COVID-19 : 30 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET DEUX DÉCÈS SUPPLÉMENTAIRES APS LE JOOLA : MACKY SALL REND HOMMAGE AUX DISPARUS ET RENOUVELLE LA SOLIDARITÉ DE LA NATION AUX FAMILLES DES VICTIMES APS LE PEAMIR VA RÉGLER LE PROBLÈME DE L’ACCÈS À L’EAU DANS LA ZONE DE FIMELA ET ENVIRONS (PCA) GNA President lauds Civil Service for resilience ANP Le Premier Ministre visite le Centre technique de la CENI

Le Niger adopte une feuille de route 2020-2029 destinée à la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère


  4 Septembre      8        Santé (7450),

   

NIAMEY, 04 Septembre (ANP) – Le Gouvernement nigérien a adopté, ce vendredi 4 septembre 2020, une feuille de route 2020-2029 pour la reprise graduelle par l’Etat des financements des partenaires humanitaires pour la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère.

Selon le communiqué du Gouvernement dont ANP a reçu copie, l’adoption de cette feuille de route est la concrétisation des engagements pris par le Niger face à la persistance de la malnutrition aiguë et de la malnutrition chronique, aussi bien au niveau national qu’international.

Cette décision, qui fait suite à l’élaboration et la mise en œuvre de politiques, de plans et d’outils sectoriels et multisectoriels dont la Politique Nationale de Sécurité Nutritionnelle (PNSN 2016-2025), intervient également après que le Gouvernement ait considérablement renforcé la prise en charge des cas de malnutrition, tant au niveau des CSI que dans les hôpitaux.

Avec l’appui des partenaires humanitaires, cette prise en charge de grande ampleur à l’échelle nationale a nettement contribué à la baisse de la mortalité infanto-juvénile, indique le communiqué qui fait toutefois observer que, depuis quelques années, ces financements humanitaires ont été réduits du fait de l’augmentation des crises humanitaires et cela, au détriment de la prise en charge de la malnutrition aiguë.

Et c’est parce que « cette situation entraine un désengagement graduel du financement de la prise en charge de la malnutrition par les fonds humanitaires qui pourrait annihiler les gains considérables réalisés par le Niger en matière de réduction de la mortalité infantile », que le Gouvernement a envisagé une reprise graduelle et concertée de ces financements par l’État afin de les inscrire dans la durée.

Selon le Gouvernement, « l’adoption de la présente feuille de route permettra au Niger de disposer d’un guide opérationnel décrivant les  différentes étapes de la reprise du financement des activités de nutrition assuré par les partenaires humanitaires et de leur intégration progressive au budget de l’État ».

Dans la même catégorie