AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Cent quarante-quatre nouveaux cas enregistrés lundi APS MACKY SALL PROMET UNE RÉORIENTATION DES ALLOCATIONS BUDGÉTAIRES EN FAVEUR DE L’EMPLOI APS LE CHEF DE L’ETAT ANNONCE L’ALLÈGEMENT DU COUVRE-FEU À DAKAR ET À THIÈS APS L’ÉDITION 2021 DE LA CAN U17 ANNULÉE (MÉDIAS) APS DES FEMMES LEADERS POLITIQUES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR UN DIALOGUE CONSTRUCTIF APS HIÈS REÇOIT SA DEUXIÈME DOTATION DE VACCINS ANTI-COVID GNA COVID-19 Vaccination: GHS vaccinates 300,000 people within a week ANGOP COVID-19: ANGOLA DETECTA VARIANTES SUL-AFRICANA E INGLESA ANP Diffa : Forte mobilisation des femmes à la célébration de la journée du 8 mars dans la ville ANP Présidentielle au Niger : Mahamane Ousmane dépose un recours devant la Cour Constitutionnelle

Le Niger harmonise son cadre juridique de la pêche et de l’aquaculture


  29 Janvier      21        Economie (11267),

   

Niamey, 29 janvier (ANP) – Le Gouvernement du Niger a adopté, ce vendredi 29 janvier, un projet de loi modifiant le régime de la pêche et de l’aquaculture au Niger.

En vigueur depuis 1998, le régime de la pêche au Niger présente de nombreuses insuffisances dont la non-prise en compte de la commercialisation des produits halieutiques et l’absence de dispositions relatives au contrôle de qualité de ces produits, explique le Gouvernement dans un communiqué.

En outre, souligne l’Exécutif, la loi en question ne prend pas en compte le volet aquaculture qui constitue pourtant un important levier économique dans le sous-secteur de la pèche.

« Ainsi, le constat qui se dégage est que le secteur de la pêche et de l’aquaculture reste globalement sous-encadré juridiquement », rapporte un communiqué du Gouvernement.

La nouvelle loi prend également en compte les directives de l’UEMOA instituant respectivement un régime commun de suivi, de contrôle et de surveillance des pêches au sein de l’espace et un régime commun de gestion durable des ressources halieutiques dans les Etats membres de l’UEMOA.

Au finish, la nouvelle loi vise à assurer une gestion durable du secteur dans sa globalité en vue de soutenir les objectifs de développement durable, la conservation de la biodiversité et la préservation des écosystèmes aquatiques, rapporte le communiqué.

Dans la même catégorie