GNA StarTimes debuts Europa League broadcast with 12 matches ACP Proposition d’un budget de 38 millions USD pour le fonctionnement du Corps de protection des parcs nationaux et des aires apparentées ACP La situation sécuritaire au Kasaï Central stable, selon Denis Kambayi ACP Une plate-forme proche du FCC salue l’implication du gouvernement dans la riposte contre Ebola à Beni GNA Idris Elba to host The Best FIFA Football Awards GNa StarTimes acquires exclusive broadcasting rights for UEFA Europa League GNA Ghana’s Ashong to face Decastro for PBC Commonwealth Title Inforpress Cidade da Praia: Vala de água a céu aberto preocupa moradores e transeuntes no bairro da Várzea Inforpress Conselho Superior da Magistratura Judicial congratula-se com redução da pendência nos tribunais Inforpress Monaroda já se encontra na Suíça para realizar a V Gala Internacional de Dança em Cadeira de Rodas

Le Niger projette un taux d’électrification nationale d’au moins 80 % d’ici 2035


  10 Septembre      42        Economie (20144),

   

Niamey, 10 septembre (ANP) – Le Niger espère atteindre un taux d’électrification nationale d’au moins 80 % à l’horizon 2035 dans le cadre de la stratégie d’accès à l’électricité du ministère de l’Energie, a annoncé le Directeur Général de la Société Nigérienne d’Electricité (NIGELEC), s’exprimant en fin de semaine à l’occasion du 50ème anniversaire de la société.
Il est prévu les extensions des réseaux électriques dans toutes les localités déjà électrifiées dont le taux varie de 25 à 50% avec des importants financements mobilisés auprès des partenaires, a promis M. Halid Alassane, notant que  » ces opérations se poursuivent et sont appelées à s’intensifier et se généraliser ».
Le Niger affiche l’un des taux les plus bas de la sous-région et du monde d’accès à l’électricité de 12,22% en 2017 et cela avec des fortes disparités ville/village, selon les chiffres du Ministère nigérien de l’Energie.
Actuellement, le pays compte 700 localités électrifiées contre 312 en 2011, ce qui représente plus que le double, a détaillé le responsable :  »six localités étaient connectées au réseau électrique à la création de la Nigelec en 1968, ce chiffre a évolué à 19 en 1985 avant de passer 312 en 2011 »
M. Alassane a expliqué que la mise en œuvre des divers projets dont Gorou Banda avec 100 MGW mis en service en 2017 a permis d’accroitre en doublant la capacité de puissance disponible hors importation.
Au 1er semestre 2018, la société est parvenue à réduire de plus moitié le temps et le nombre de coupures par rapport à 2017, a-t-il noté.
Il a en plus annoncé le lancement multiples initiatives dont le solaire et les méga projets tels que le barrage de Kandadji sur le fleuve Niger -dont la mise en eau est prévue en 2020 avec une production installée de 130 mégawatts , NDLR- et le complexe charbonnier de Salkadamna- Tahoua d’une capacité de 200MW, NDLR-
L »objectif 7 de l’agenda 2030 des Objectifs du Développement Durable (ODD) auquel le Niger a souscrit consiste à  »Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable. », rappelle-t-on.

Dans la même catégorie