MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines AIP Côte d’Ivoire/ Les résultats de la 24è journée du championnat de ligue 1 MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique AIP La CAF réduit le nombre des clubs ivoiriens en coupes interclubs MAP FIAB-2019 à Essaouira: Focus sur la beauté et l’innovation comme vecteurs de l’économie responsable en Afrique MAP La sécheresse réduirait de 1 point de pourcentage les prévisions de croissance économique du Kenya pour 2019 (Banque centrale) ACP Une marche de soutien au Président de la République suite à l’annulation de la condamnation de Moise Katumbi Chapwe ACP Les prix de la viande, du poisson, du poulet et du sucre en hausse sur le marché kinois ACP L’Agence congolaise de presse dotée d’un lot d’ouvrages

Le Niger projette un taux d’électrification nationale d’au moins 80 % d’ici 2035


  10 Septembre      62        Economie (23343),

   

Niamey, 10 septembre (ANP) – Le Niger espère atteindre un taux d’électrification nationale d’au moins 80 % à l’horizon 2035 dans le cadre de la stratégie d’accès à l’électricité du ministère de l’Energie, a annoncé le Directeur Général de la Société Nigérienne d’Electricité (NIGELEC), s’exprimant en fin de semaine à l’occasion du 50ème anniversaire de la société.
Il est prévu les extensions des réseaux électriques dans toutes les localités déjà électrifiées dont le taux varie de 25 à 50% avec des importants financements mobilisés auprès des partenaires, a promis M. Halid Alassane, notant que  » ces opérations se poursuivent et sont appelées à s’intensifier et se généraliser ».
Le Niger affiche l’un des taux les plus bas de la sous-région et du monde d’accès à l’électricité de 12,22% en 2017 et cela avec des fortes disparités ville/village, selon les chiffres du Ministère nigérien de l’Energie.
Actuellement, le pays compte 700 localités électrifiées contre 312 en 2011, ce qui représente plus que le double, a détaillé le responsable :  »six localités étaient connectées au réseau électrique à la création de la Nigelec en 1968, ce chiffre a évolué à 19 en 1985 avant de passer 312 en 2011 »
M. Alassane a expliqué que la mise en œuvre des divers projets dont Gorou Banda avec 100 MGW mis en service en 2017 a permis d’accroitre en doublant la capacité de puissance disponible hors importation.
Au 1er semestre 2018, la société est parvenue à réduire de plus moitié le temps et le nombre de coupures par rapport à 2017, a-t-il noté.
Il a en plus annoncé le lancement multiples initiatives dont le solaire et les méga projets tels que le barrage de Kandadji sur le fleuve Niger -dont la mise en eau est prévue en 2020 avec une production installée de 130 mégawatts , NDLR- et le complexe charbonnier de Salkadamna- Tahoua d’une capacité de 200MW, NDLR-
L »objectif 7 de l’agenda 2030 des Objectifs du Développement Durable (ODD) auquel le Niger a souscrit consiste à  »Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable. », rappelle-t-on.

Dans la même catégorie