ANP 2ème session extraordinaire du parlement de la CEDEAO : Les députés communautaires examinent le projet de budget 2022 de l’institution ACP Les parents appelés à scolariser les enfants non-voyants ACP Ituri : la CNSS débloque près de 184.987.800 FC pour les allocations du premier trimestre 2021 ACP Evaluation de l’accord de coopération COMESA et incubateur cuir de l’OPEC ACP Justice/RDC : le Président de la République à la cérémonie de la rentrée judiciaire de la cour de cassation AGP Boké/célébration de Maouloud: Les fidèles musulmans prient pour la paix et l’unité nationale en Guinée AGP Conakry/environnement: Vers l’aménagement de 22 ronds-points et espaces publics de la ville ANG ANP/Gabinete de Assessoria de Imprensa nega gastos de mil milhões de francos CFA no arrendamento de instalações para funcionamento do órgão ANG Presidenciais’2021/ Missão de observadores avalia positivamente processo eleitoral cabo-verdiano Inforpress Présidentielle’2021: la mission d’observation évalue positivement le processus électoral en mettant en avant la civilité

Le Niger ratifie la Charte Africaine sur la gouvernance et le développement local


  26 Octobre      32        Développement humain (244),

   

Niamey, 26 Oct (ANP) – Le gouvernement nigérien a adopté le vendredi 25 octobre le projet de loi de ratification de la charte des Valeurs et des Principes de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale et du Développement Local en Afrique.

Elle a pour objectifs de promouvoir, protéger et stimuler la décentralisation, la gouvernance locale et le développement local sur le continent.

la charte ambitionne de promouvoir la participation de la société civile, du secteur privé et de la population aux initiatives de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Elle est batie autour des valeurs suivantes : la participation communautaire et l’inclusivité ;

le respect des droits de l’Homme et des peuples ; la justice, l’égalité et l’équité ;

le transfert aux Gouvernements locaux et aux autorités locales, du pouvoir de gérer, de manière responsable et transparente, leurs administrations et leurs finances ; la lutte contre la corruption sous toutes ses formes.

Cette charte avait été adoptée le 27 juin 2014 par la vingt-troisième (23ème) session ordinaire de la Conférence tenue à Malabo (Guinée Équatoriale).

Dans la même catégorie