GNA Major Mahama: My brother was not among the alleged ‘killers’-witness GNA Government Committed to Building Educational Infrastructure- MCE GNA IYes Foundation donates to Lil Win’s GMIS ACP Visite de travail à Kinshasa du secrétaire général de FICR ACP Le gouvernement appelé à créer un écosystème entrepreneurial incitatif pour les jeunes entrepreneurs ACP Eugène Diomi Ndongala libéré sous conditions GNA Vodafone Ghana launches 4G to provide faster data services GNA Ghana’s macroeconomic outlook better than five years ago – IMF GNA Environmental disaster crawling into UWR « As you sow, so shall you reap » AIP Salon du livre de Paris 2019 : La Côte d’Ivoire explique l’absence du stand Pavillon des lettres d’Afrique

Le Niger table sur un IDH de 0,5 à l’horizon 2021 (Ministre du Plan)


  14 Mars      17        Politique (22240),

   

Niamey,14Mars(ANP)- Le Niger souvent classé dernier pour son indice du développement humain table sur un score 0,5 à l’horizon 2021.

C’est ce qui ressort de la réunion du comité interministériel de suivi de l’Indice de Développement Humain (IDH) tenue le 13 et 14 mars 2019 sous la présidence du chef de l’état Issoufou Mahamadou.

La ministre en charge du plan Mme . Aichatou Boulama Kané a rappelé que le 04 octobre 2018, le chef de l’état a réuni tous les acteurs concernés pour se pencher ensemble sur cette question de développement humain qui place le Niger à une place peu honorable.

‘’ Le chef de l’état étant très préoccupé par toutes les questions qui touchent à la vie quotidienne des populations, nous a instruit de voir quelles sont les mesures, les actions prioritaires à prendre en plus de celles qui sont dans le PDES, Plan de Développement Économiques et Social, pour que nous puissions atteindre un IDH de 0,5 à 2021.’’, a-t-elle annoncé.

Suite à cela un groupe de travail a été mis en place avec des groupes thématiques et que c’est le résultat de ce travail qui a été examiné durant ces deux jours, a-t-elle ajouté.

La ministre en charge du plan d’expliquer que l’IDH étant un indicateur composite qui concerne le secteur de l’éducation, de la santé, le Produit intérieur Bruit(PIB), un travail minutieux a été réalisé pour voir quels sont les leviers sur lesquels s’appuyer pour atteindre l’objectif escompté.

Selon elle, le débat a été enrichissant et édifiant et le comité a été impressionné par l’ambition que président nourrit à cette question de l’IDH.

Mme. Aichatou Boulama Kane a aussi fait savoir que pour la prochaine réunion le comité s’attèlera sur comment booster la scolarisation de la jeune fille soit effective sur l’ensemble du territoire au Niger d’ici 3ans.

En dehors des ces trois composantes sus mentionnées, Mme. Aichatou Kane Boulama d’ajouter que le président de la république a instruit le comité de se focaliser sur les autres aspects connexes qui ont des répercutions sur l’IDH, à savoir, la création de la richesse en milieux rural en mettant l’accent sur la productivité agricole à travers l’initiative 3N(Les Nigériens Nourrissent les Nigériens) ; l’accès à l’eau ; l’implication du secteur privé et l’amélioration du Système de Statistique du pays..

Pour sa part, la coordinatrice du système des Nations Unies au Niger, Coordonatrice des Partenaires Techniques et Financiers Mme. Bintou Djibo s’est réjouie de l’engagement du président de la république de vouloir transformer positivement la vie de la population du Niger.

‘’Lorsqu’on regarde les déterminants, ont voit que c’est le pays le plus réformateur, le pays qui a fait le plus de progrès de la sous région et que le Niger vient de plus loin par rapport à d’autres pays’’, s’est félicité la coordonatrice du PNUD au Niger avant d’ajouter que « on ne peut pas dire que c’est parce que le rang est à un certain niveau que ya pas eu d’effort », a –t-elle ajouté.

Elle a ensuite assuré de l’accompagnement des partenaires dans l’atteinte des objectifs d’amélioration de l’IDH que s’est donné le Gouvernement du Niger notamment à travers la scolarisation de la jeune fille, l’accès à l’eau et la santé.

Dans la même catégorie