AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les services des eaux et forêts en campagne contre les feux de brousse dans le Poro AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Football: Le Maroc abritera la CAN féminine 2022 AGP Guinée-Politique : Démission officielle du Gouvernement de Dr Ibrahima Kassory Fofana ANGOP MUNDIAL|ANDEBOL: ANGOLA PERDE DIANTE DO QATAR NA ESTREIA GNA Speaker Bagbin condemns unruly parliamentary behaviour APS SÉDHIOU : 42 KILOS DE CHANVRE INDIEN SAISIS À BALMADOU (POLICE) GNA WACCE to empower women against violent extremism GNA NGO supports flood victims in the Upper East Region GNA FDA declares zero tolerance for unregistered products GNA High Court remands man who stabs 19-year-old to death

Le niveau de l’activité économique nationale jugé positif


  23 Décembre      14        Société (27311),

   

Brazzaville, 23 Décembre (ACI) – Le niveau de l’activité économique au Congo, pour le troisième mois consécutif, est positif, selon les indicateurs fournis par Unicongo, a annoncé, le 22 décembre à Brazzaville, le ministre d’État, ministre de l’Économie, de l’industrie et du portefeuille public, M. Gilbert Ondongo, au cours de la réunion de la coordination nationale de gestion de la pandémie du coronavirus Covid-19.

M. Ondongo qui évoquait au cours de cette réunion dirigée par le Chef de l’État congolais, M. Denis Sassou-N’guesso, la situation économique nationale, a dit que «quoique faible, le taux moyen de croissance des activités des différentes branches de l’économie nationale est ressorti, en fin du mois de novembre, au-dessus de zéro».

Cependant, il a déploré le fait que le rebond des activités économiques soit encore très faible. En définitive, pour l’année 2020, l’économie nationale aura perdu, en neuf mois, 40% de son niveau d’activités, comparé à mars 2020, a souligné M. Ondongo.

L’économie nationale a besoin d’une injection massive de liquidités aussi bien pour dynamiser la demande que pour augmenter les investissements des entreprises, a-t-il indiqué, précisant qu’elle a aussi besoin d’un retour à la confiance afin que les consommateurs et les investisseurs soient rassurés et plus engagés.

Selon lui, la reprise de l’économie mondiale sera tout aussi déterminante. Elle permettra vraisemblablement la remontée des cours de matières premières, dont le pétrole brut. Ainsi, l’Etat retrouvera plus d’aisance financière pour soutenir l’ensemble de l’économie, a expliqué le ministre Ondongo.

Dans la même catégorie