GNA Vodafone Foundation donates PPE to Accra Regional Hospital GNA Koforidua Regional hospital offers free cataract surgery GNA NPP’s side constitutes the Majority in Parliament-Speaker Bagbin APS COVID-19 : SUSPENSION DES VISITES AUX DÉTENUS À PARTIR DE LUNDI APS KAOLACK : LES AUTORITÉS SANS NOUVELLES DE 33 PERSONNES POSITIVES À LA COVID-19 APS BAISSE DES INDICATEURS LIÉS AUX ACCIDENTS DE LA CIRCULATION À FATICK (SAPEURS-POMPIERS) AIP International/ Mastercard Global Outlook 2021 souligne la transition permanente vers le numérique (Rapport) AIP Un nouveau DGA au DC/BR de l’UEMOA AIP Législatives 2021: Le RHDP peine à désigner un candidat à Grabo AIP Inter/ Le SG de l’ONU nomme la Guinéenne Bintou Kéita à la tête de sa mission en RDC

LE NOUVEAU PRESIDENT DE LA COUR SUPREME DU TOGO YAYA BAWA ABDOULAYE A PRIS FONCTION


  8 Décembre      28        Justice (982),

   

Lomé, 8 déc. (ATOP) – Nommé président de la Cour Suprême du Togo par décret présidentiel, le vendredi 4 décembre, Yaya Bawa Abdoulaye est entré officiellement dans ses fonctions. La cérémonie de passation de charge s’est déroulée, ce mardi 8 décembre, dans les locaux de cette institution en matières judicaire et administrative à Lomé.
L’ancien premier avocat général du Togo à la Cour de Justice de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a pris les clefs de son institution des mains du président sortant, AkpakpoviGamatho, au cours d’une cérémonie empreinte de convivialité. C’était en présence des membres du bureau et du personnel de ladite Cour.
S’exprimant à la suite du secrétaire général de la Cour, M. Gamatho, admis à la retraite, a rendu gloire à Dieu qui lui a permis de faire sa part avec l’aide de ses collaborateurs. Il a également exprimé sa gratitude au chef de l’Etat pour la confiance placée en lui et pour tout ce qu’il a fait pour une meilleure visibilité de la Cour Suprême du Togo et du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) à l’extérieur du pays. Le président sortant a aussi remercié les membres du bureau de la Cour pour leur franche collaboration et pour le travail abattu afin de rendre crédible l’institution.
M. Gamatho s’est dit heureux de passer le témoin à son successeur qu’il a félicité pour sa nomination à la tête de ladite Cour. Il a dressé brièvement le bilan de son passage à la tête de cette Cour, soulignant que sur les nombreux chantiers ouverts, la plupart ont été achevés et d’autres sont en cours de finition. Le président sortant a déclaré que lui et ses collaborateurs ont travaillé pour rendre « plus crédible » l’institution dans la « légalité et dans la crainte de Dieu ». C’est dans cette optique, dit-il, qu’ils ont élaboré, entre autres, le Guide des Droits et Obligations du Justiciable et la Directive No 001/2013 sur l’Ethique et la Déontologie du Magistrat, adoptés par le CSM, respectivement, le 15 septembre 2017 et le 22 novembre 2013. Pour M. Gamatho, leur souci était toujours « d’œuvrer dans la crainte de Dieu » pour répondre aux attentes des justiciables. Il a convié ses anciens collaborateurs à travailler dans cette même dynamique avec son successeur qui, dit-il, connaît bien l’institution pour y avoir occupé plusieurs postes de responsabilité.
De son côté, Bawa Abdoulaye bénit le Tout-puissant et sollicite son aide pour la réussite de sa mission. Il adresse également sa reconnaissance au président de la République pour le choix porté sur sa modeste personne pour diriger cette haute institution.
Bawa Abdoulaye remercie aussi le président sortant et dit mesurer l’immensité de la tâche abattue et celle qu’il devra réaliser pour poursuivre l’œuvre déjà entamée. Il a requis des membres du bureau de la Cour et de l’ensemble du personnel le travail dans la fraternité, la solidarité et la confraternité, tout en implorant l’assistance de Dieu pour le succès de tout ce qu’ils auront à faire.
Pour le président entrant, tout sera mis en œuvre pour concrétiser les projets en cours. Il s’agit, entre autres, des projets de la poursuite de l’apurement des anciens dossiers laissés en souffrance à la Cour ; de la recherche d’un site pour la construction du siège adéquat de la Cour ; du statut des membres de la Cour et de son personnel ; de la dotation de la Cour d’un budget de fonctionnement conséquent pour lui permettre de répondre comme ses voisines de la sous-région et de la collaboration avec le Barreau du Togo pour redorer le blason de la justice togolaise.
La cérémonie de passation de charge a pris finpar la signature de documents suivie aussitôt de l’échange de parapheurs. Ce moment marque officiellement l’entrée en fonction du nouveau président et le départ de son prédécesseur.
Magistrat hors hiérarchie, Yaya Bawa Abdoulaye a, entre autres, occupé les fonctions de Procureur de la République du Tribunal de Lomé, Procureur Général de la Cour d’Appel de Lomé, Conseiller à la Cour Suprême du Togo. Il a été également président de la Chambre Judiciaire de la Cour Suprême du Togo et Conseiller à la Chambre Judiciaire de ladite Cour. Il est Officier de l’Ordre du Mono de la République togolaise.

Dans la même catégorie