MAP Le Maroc dispose du dossier le plus solide pour l’organisation de la CAN-2025 (agence de presse) APS Ziarra Omarienne: Des centaines de fidèles ont participé à la cérémonie officielle APS Babacar Diop annonce sa candidature à la présidentielle de 2024 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Mode : le sénégalais Mathydy s’installe à Abidjan MAP Tropicale Amissa Bongo: L’Ambassadeur de SM le Roi au Gabon rencontre l’équipe nationale de cyclisme MAP Cyclisme: Le Français Geoffrey Soupe champion de la 16è Tropicale Amissa Bongo AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le Québec annonce son appui à la formation et l’insertion des jeunes ivoiriens AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Inauguration du premier bureau régional du ministère de la Réconciliation et de la Cohésion nationale AIP AIP/ La COP-FEA encourage la consolidation de la paix entre la Côte d’Ivoire et le Mali APS Les communes de Kaffrine et Ngniby scellent une convention de financement avec le ministère de la Culture

Le Parlement de la CEDEAO veut que justice soit rendue à Amy Ndiaye Gniby


  8 Décembre      10        Administration (106),

   

Dakar, 7 déc (APS) – Le Parlement de la CEDEAO a appelé mercredi l’Etat du Sénégal à créer les conditions permettant de rendre justice à la députée Amy Ndiaye Gniby, de la mouvance présidentielle, giflée par son collègue Massata Samb du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), une formation de la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi, jeudi dernier.

Il a lancé cet appel par l’intermédiaire d’une délégation dépêchée auprès du président de l’Assemblée nationale sénégalaise, Amadou Mame Diop.

Cette délégation a présenté à M. Diop une déclaration dans laquelle l’institution sous-régionale exhorte à mettre en place les “dispositions nécessaires”, afin que justice soit rendue à la députée agressée jeudi dernier, lors du vote du budget du ministère de la Justice.

“Tout en souhaitant prompt rétablissement à la députée victime, le Parlement de la CEDEAO exhorte l’État sénégalais, en collaboration avec l’Assemblée nationale du Sénégal à prendre les dispositions nécessaires pour que justice soit faite sur cet évènement malheureux”, a déclaré la troisième vice-présidente du Parlement de la CEDEAO, Ibrahima Memounatou, en lisant la déclaration.

“C’est avec une grande consternation et une profonde indignation que le Parlement de la CEDEAO a suivi la scène de violences barbares et ignobles perpétrées sur l’honorable Amy Ndiaye Gniby, députée à l’Assemblée nationale du Sénégal, le jeudi 1er décembre 2022”, a poursuivi la parlementaire.

Ibrahima Memounatou, qui est la deuxième vice-présidente du Parlement du Togo, a promis d’aller rendre visite à la victime pour lui exprimer la sympathie de ses collègues de l’institution.

Dans cette déclaration adoptée en séance plénière, le 3 décembre dernier, à l’occasion de la deuxième session ordinaire de l’année 2022, le Parlement exhorte les autorités sénégalaises concernées à prendre les mesures allant dans le sens de condamner tout acte de violence et d’abus contre les femmes en général. »

Dans la même catégorie