NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

Le personnel féminin du Médiateur de la République sonne la mobilisation pour une synergie d’actions de la femme béninoise


  9 Mars      33        LeaderShip Feminin (365), Société (46306),

   

Porto-Novo, 09 Mars (ABP)– Les femmes en service au Médiateur de la république ont célébré ce jeudi sous la houlette du médiateur Joseph Gnonlonfoun, l’édition 2018 de la journée internationale de la femme.
« L’heure est venue, les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes », « Plus de synergie d’actions pour un mieux-être de la femme béninoise », sont les deux thèmes qui ont sous-tendu les réflexions au médiateur de la république à l’occasion de la présente célébration. Une célébration ponctuée de communications ayant trait à la vie et l’épanouissement de la femme tant en société qu’en milieu de travail.
A cet effet, constate Gwladys Gandaho, chargée de mission au médiateur de la république, « dans un environnement où le taux de masculinisation est de 74%, il est important que les travailleurs femmes s’affirment si elles veulent émerger et être reconnues pour leurs mérites professionnels ».
Les 12 femmes de l’institution, a-t-elle rappelé à l’occasion, ont pour la plupart été des ouvrières de la première heure qui, par leur engagement et leur endurance, ont travaillé à faire du Médiateur le précieux joyau qu’il est devenu au fil du temps.
« En effet, j’ai pensé que les réserves dont vous faites souvent montre dans la prise de parole doivent désormais se dissiper, que vous vous affirmez tendrement sans passion sans autoritarisme, sans donner l’impression d’être dominateur. C’est le seul gage pour accomplir des actes forts de la vie privée et surtout publique », a pour sa part fait observer Joseph Gnonlonfoun.
La célébration du 08 mars au médiateur de la république a été meublée par plusieurs communications relatives entre autre au leadership féminin, à la perception du rôle de la femme Béninoise, aux violences faites aux femmes et à l’éducation sexuelle.

ABP/MS/DKJ/AE

Dans la même catégorie