APS UGB : LES ÉTUDIANTS PROTESTENT CONTRE L’INSÉCURITÉ DANS LE CAMPUS APS LA FAO VA METTRE EN ŒUVRE UN PROJET D’INNOVATION AGRICOLE AU SÉNÉGAL APS CONTRE LE CORONAVIRUS, LA VACCINATION ET LE RESPECT DES MESURES BARRIÈRES PRÉCONISÉS INFORPRESS Governo destaca impacto social do programa “Bolsa de Acesso à Cultura” no combate à exclusão social INFORPRESS Ilha do Sal: Artesãs salenses movimentam exposição “Arte no feminino” anunciando o mês da mulher INFORPRESS Câmara da Praia lança candidaturas para financiamento de projectos culturais e criativos INFORPRESS Ordem dos Advogados de África aconselha Cabo Verde a libertar “imediatamente” Alex Saab INFORPRESS Escola Secundária Regina Silva homenageia músico Orlando Pantera INFORPRESS Futebol/ Santiago Norte: Jovem treinador “Maie” comanda Inter Cutelo com olhos postos no título INFORPRESS Câmara da Praia lança candidaturas para financiamento de projectos culturais e criativos

Le pétrole rapporte à l’Angola plus de 5 milliards de dollars en 2O2O (ministère)


  16 Février      15        Politique (15452),

   

Rabat, 16/02/2021 -(MAP)- L’Angola a exporté l’année dernière 472 millions de barils de pétrole qui ont rapporté à Etat des revenus annuels de 5,7 milliards de dollars (3.750 milliards de kwanzas), a indiqué lundi le ministère des Finances.

«L’Angola a exporté en décembre dernier 36,3 millions de barils au prix moyen de 42 dollars et a consolidé des revenus annuels de 3.750 milliards de kwanzas», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le président du conseil d’administration de l’Agence nationale du pétrole et du gaz (ANPG), Jerónimo Paulino, avait auparavant souligné que la production de pétrole en Angola a diminué d’environ 15 pour cent par an, soit environ 140.000 barils par jour.

La baisse de la production est due au manque d’investissements dans la recherche, l’exploration, le raffinage et le stockage au cours des dernières années, a souligné M. Paulino.

À l’heure actuelle, la production annuelle du pays est estimée à 1.220.000 barils par jour, mais pour atteindre ce chiffre, le secteur a dû recourir ces dernières années à l’exploitation de champs marginaux, qui ne sont pas économiquement attractifs pour développer et produire.

Le ministre angolais des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino Azevedo, avait affirmé que son pays poursuivra ses efforts pour stimuler la rentabilité du marché pétrolier, en tenant compte de la situation économique et financière actuelle.

Les activités de recherche et d’évaluation de nouvelles exploitations pétrolières et gazières pour les cinq prochaines années en Angola peuvent confirmer l’existence de réserves estimées à 57 milliards de barils de pétrole, selon un décret présidentiel publié au Journal officiel.

Ces activités de recherche peuvent également révéler l’existence de 27 trillions de pieds cubes de gaz, précise la même source, faisant état de l’adoption de la stratégie d’exploitation des hydrocarbures de l’Angola pour la période 2020-2025.

Dans la même catégorie