AGP Gabon : Célébration à Libreville de la journée nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite Angop L’Exécutif et le FMI signent un contrat de gestion financière APS Gestion des villes: Macky Sall invite les états africains à s’adapter aux solutions innovantes APS Agriculture intelligente: 80 millions de dollars pour les petits agriculteurs de la CEDEAO APS ODD: La pêche INN jugée nuisible aux efforts des états mebres de la CSRP APS Un accès universel aux services sociaux visé à l’horizon 2024 APS Abdoulaye Diop: Le secteur de la publicité est plombé par l’absence d’un cadre juridique adapté APS Après le Real, le PSG s’informe sur Sadio Mané (Média) GNA Women and youth trained in modern reed crafts GNA We are ready to support mining companies to protect the environment – Forestry Commission

Le peuple congolais exhorté à la recherche du bien commun


  29 Octobre      29       

   

Kinshasa, 29 octobre 2018 (ACP).- Le président et représentant légal de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), le rév. André Bokundoa Bo-Likabe, a exhorté lundi, le peuple congolais en général et les filles et fils de son église en particulier, à rechercher le bien commun, dans la lumière du Christ, au cours de son deuxième message transmis à partir de Kinshasa, à tous les chrétiens de l’ECC.
« Si le Christ nous veut ‘Lumière du monde’, c’est aussi pour que nous puissions faire luire à tous les leaders de notre pays, cette lumière d’espérance de la paix, de la justice, de l’équilibre, d’un esprit d’ouverture et d’acceptation de l’autre », a-t-il souligné.

« Comme ‘Sel de la terre’, nous sommes appelés à prendre pleinement part à la vie de notre peuple en se laissant mêler, mais aussi nous dissoudre pour que notre saveur donne un goût particulier pour changer positivement les choses pour l’intérêt de tous », a-t-il ajouté.

Le rév. André Bokundoa, qui croit fermement en un avenir radieux du pays, a aussi affirmé que « tout ce que nous souhaitons de bien et du bonheur pour notre pays ne peut d’abord venir que de nous-même. Et, c’est surtout quand, malgré nos différences et nos divergences, nous acceptons de nous mettre ensemble et apprendre à vivre en communion ».

Dans la première adresse, rappelle-t-on, le président de l’ECC, avait appelé les hommes politiques congolais tant de la majorité que de l’opposition à un consensus pour se dépasser et créer une bonne atmosphère qui devra leur permettre de recréer les conditions de confiance mutuelle dans les efforts du développement du pays.

Dans la même catégorie