LE PREMIER MINISTRE APPELLE LE GOUVERNEMENT À POURSUIVRE LE DIALOGUE AVEC LES ACTEURS ÉDUCATIFS APS LE JOURNALISTE IBOU DIOUF VA PRÉSENTER ET DÉDICACER SON NOUVEAU LIVRE, SAMEDI GNA Lady Rebecca IFlourish releases new single ‘Yeshua Hamashiach’ GNA QoreID launched into the Ghanaian digital market GNA Ghana elected chair of the Commonwealth ITU Group GNA PATH Ghana/GHS implement health intervention project to tackle infections in Bono East GNA BECE: T.I Ahmadiyya JHS tops public schools in Bolgatanga GNA Rename UHAS the “John Atta Mills University of Health and Allied Sciences” GNA Africa needs to develop Mango, Cassava ICT sectors- ITC MAP M. Motsepe annonce le retrait de l’organisation de la CAN 2025 à la Guinée

Le PICAGEL affecte 15 millions USD à la composante intégration régionale


  8 Août      8        Agriculture (3135), Economie (16000),

   

Kinshasa, 08 août 2022 (ACP).- Le Projet intégré de croissance agricole dans les Grands Lacs (PICAGEL) va affecter 15 millions des dollars américains à la composante « Intégration régionale » sur les 152 millions du montant global du financement de la Banque mondiale à l’initiative du gouvernement de la RDC, rapporte  la coordination nationale du projet dans un document reçu lundi à l’ACP.

Cet argent consistera, selon la source, en la création d’un environnement propice à la coopération régionale et à la gestion des ressources naturelles communes. Il portera également sur la promotion d’un programme régional de recherche agricole pour le développement.

La sous-composante « Coopération régionale et gestion concertée des ressources naturelles »   consommera six millions de dollars américains.  Dans ce cadre, le projet fournira une assistance ciblée pour développer la capacité des organisations sous régionales telle que la conférence économique des pays des Grands Lacs (CEPGL).

Cette organisation sera appuyée par la division de l’Agriculture et Sécurité alimentaire. Les neuf autres millions de dollars américains couvriront les dépenses liées à la recherche agronomique pour le développement régional et à la promotion d’autres chaînes de valeur stratégiques.

Cette sous-composante, précise la source, accorde une importance particulière à la recherche agricole nationale et régionale dans une meilleure harmonisation, par le renforcement des capacités dans le système national de recherche agricole à travers l’Institut national des recherches et études agronomiques (INERA).

Par contre, la composante « Appui au secteur agro-industriel » est soutenue à hauteur de cinquante millions de dollars américains.

La sous-composante « Amélioration de l’environnement des affaires et de l’accès aux services financiers », a un coût de huit millions USD. Le projet contribuera à remédier aux difficultés d’accès au crédit aux services consultatifs, à la technologie et l’innovation auxquelles sont confrontées les micros, petites et moyennes entreprises(MPME) opérant dans le secteur de l’agriculture et de l’agro-alimentaire.
Ceci permettra d’encourager les investissements privés dans les zones ciblées.

La sous-composante « Appui au développement des parcs agro-industriels(PAI) compétitifs et inclusifs basés sur la demande du marché et le développement socio-économique et à la viabilité financière », obtient quarante-deux millions USD.

Le PICAGEL, rappelle-t-on, sera mis en œuvre dans le corridor Bukavu-Uvira-Fizi dans la province du Sud-Kivu et à Kalemie dans le Tanganyika, où seront aménagés 4.000 hectares de périmètres sur une durée de cinq ans.

Dans la même catégorie