ANP Le Ministre burkinabé des Mines et des Carrières reçu par le Président Issoufou ANP Le Président Issoufou reçoit le Secrétaire Exécutif du Comité Interparlementaire du G5 Sahel ANP Diffa N’Glaa : 60 milliards de F CFA d’investissements dans les infrastructures ACI CONGO : QUINZE FEMMES VULNÉRABLES FORMÉES SUR DES MÉTIERS GÉNÉRATEURS DE REVENUS GNA Bawumia commissions Education Staff Development Institute at Saltpond GNA Chief of Staff inaugurates water projects in Tano North Municipality GNA PPAG ends GUSO project MAP Le leadership régional du Royaume en matière de lutte contre le changement climatique salué par un responsable nigérien MAP Les Etats-Unis réaffirment que l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara est « sérieuse, crédible et réaliste » GNA Retail campaign serving us well-Asokwa NPP Secretary

LE PIT APPELLE À TIRER « LES BONNES LEÇONS’’ DES INONDATIONS


  9 Septembre      12        Politique (12369),

   

Dakar, 9 sept (APS) – Le Parti de l’indépendance et du travail (PIT) recommande de tirer « les bonnes leçons » des inondations de ces derniers jours au Sénégal « avec un maximum de lucidité, de rationalité et de réalisme », en vue d’arriver à « des solutions de fond imposant un fort consensus national, dans la durée ».
« Avec les pluies diluviennes tombées sur le territoire national, de nombreux compatriotes sont, plus que d’ordinaire, à la peine. En effet, en plus des difficultés aggravées par la durable installation de la Covid 19 dans notre pays avec ses nuisances multiformes, des quartiers entiers de Dakar et d’autres villes du pays sont inondés, chassant des domiciles respectifs des populations ne sachant où aller », observe-t-il dans une déclaration.
« Incontestablement les désagréments sont nombreux et la souffrance bien grande. Aussi, au-delà du nécessaire élan de solidarité nationale à l’endroit de tous les impactés, il importe de tirer les bonnes leçons de ce temps d’épreuves’’, ajoute le PIT.
En l’état, souligne-t-il, le Sénégal « n’est pas encore prêt à recevoir des centaines de millimètres de pluies en 24 ou 48 heures », malgré les « incontestables pas faits depuis 2012 en matière de bassins de rétention, de stations de pompage, de canalisations et autres sites de relogement, pour tout dire de l’amélioration du cadre de vie de beaucoup de sénégalais ».
« Une deuxième leçon, quant au fond déjà dictée par la Covid 19, c’est qu’il faut, au Sénégal comme à tous les autres pays du monde, s’attendre, de plus en plus, à des événements inédits, découlant des méfaits de l’action inconsidérée de l’homme sur la nature », écrit cette formation alliée du parti au pouvoir, l’Alliance pour la République (APR).
Elle souligne que « le dérèglement climatique, l’expansion des villes et les nouveaux modes de vie vont continuer à provoquer de plus en plus des retours de flammes aux effets ravageurs », phénomènes naturels qui doivent amener à se poser la question de « comment se préparer à faire face à l’imprévu alors que les ressources du jour ne suffisent pas à la correcte prise en charge des besoins quotidiens ? »
Aux yeux du PIT, il est malgré tout « bien inutile de vouloir surfer sur le malheur de ses compatriotes en espérant, à ce compte, engranger des gains politiques à moindres frais », en allusion aux réactions aux sorties de certains leaders faisant part de leur solidarité aux populations sinistrées s’ils ne s’affichent pas tout simplement à leurs côtés.
« La situation présentement vécue est suffisamment sérieuse pour être considérée avec un maximum de lucidité, de rationalité et de réalisme », recommande le Parti de l’indépendance et du travail selon lequel, « au-delà des mesures d’urgence que le gouvernement est en train de mettre en œuvre, des solutions de fond imposent un fort consensus national, dans la durée ».
Aussi le PIT encourage-t-il « le gouvernement à continuer à apporter aux populations sénégalaises tout le concours possible pour parer au plus pressé ».
Il demande dans le même temps à ses militants, aux « camarades » de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY, majorité) et à l’ensemble des Sénégalais « de faire converger intelligences et efforts pour un accord de fond pérennisant notre vivre ensemble en prémunissant le Sénégal, dans la durée, des agressions telles que celle présentement vécue ».
Le président de la République Macky Sall a déclenché dimanche le Plan Orsec (organisation des secours) pour soulager les populations sinistrées suite à des inondations et des dégâts matériels et pertes en vies humaines provoqués par les pluies diluviennes enregistrées au Sénégal ces derniers jours.
Il s’est adressé à ses compatriotes trois jours après, pour annoncer le déblocage d’une aide d’urgence de 10 milliards de francs destinée à l’appui aux sinistrés et à l’évacuation des eaux.
De même a-t-il annoncé la poursuite du Plan décennal de lutte contre les inondations à travers un schéma permettant la mobilisation de nouveaux financements.

Dans la même catégorie