APS LE COUVRE-FEU MAINTENU À DAKAR ET THIÈS APS PROMULGATION DE LA LOI SUR LA GESTION DES CATASTROPHES NATURELLES OU SANITAIRES GNA Security agencies must be resolute in enforcing COVID-19- Peace Council GNA Kotoko to adopt Southampton’s structural setup GNA Dwarfs/Kotoko league game fixed for Wednesday, January 20 ANP Environ 31,4 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans le Sahel (OCHA) ANP Parlement de la CEDEAO : vers une élection au suffrage universel direct des députés communautaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau club de fitness de Kouto démarre ses activités AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONG internationale IST lance une vaste campagne de sensibilisation sur le COVID-19 à San-Pedro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement d’Africa santé expo 2021, jeudi

LE PLAN STRATEGIQUE 2020-2024 DE LA CONCERTATION NATIONALE DE LA SOCIETE CIVILE DU TOGO VALIDE


  7 Décembre      14        Société (27427),

   

Kpalimé, 7 déc. (ATOP) – Le plan stratégique 2020-2024 de la Concertation Nationale de la Société Civile du Togo (CNSC-Togo) a été validé au terme d’un atelier qui a regroupé les représentants des organisations de la société civile membres le jeudi 3 décembre à Kpalimé.
Cet atelier a été initié parla CNSC-Togo avec l’appui technique et financier du Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif (Pro CEMA). Il s’agit de redonner une nouvelle dynamique et procéder à une restructuration de ses engagements et actions pendant les cinq prochaines années (2020-2024).
Cette rencontre a permis aux participants d’avoir un consensus sur le contenu du document de la stratégie 2020-2024 de la CNSC-Togo et de valider
le nouveau plan stratégique après avoir fait des suggestions et formulé des recommandations en vue de sa perfection.
Ce nouveau plan stratégique est un document de 59 pages. Il est subdivisé en quatre grandes parties. La première partie a trait à un bref aperçu sur le Togo, la deuxième est une présentation de CNSC-Togo à travers son historique, ses organes de gestion et leurs attributions et la justification de sa création.
Le document dans sa troisième partie, fait le bilan et évoque les leçons apprises de la mise en œuvre du plan stratégique 2014-2018. La quatrième partie parle de la description où des points comme la démarche méthodologique, la vision et la mission de la CNSC et les axes stratégiques.
Au niveau des axes stratégiques, le document du plan stratégique insiste sur le renforcement de la gouvernance de la CNSC et des organisations de la société civile (OSC) membres ; le renforcement des interventions de la CNSC en matière de la promotion ; de la formation citoyenne, de la démocratie, de la bonne gouvernance et de l’appui à l’organisation des élections au Togo. Le troisième axe stratégique porte sur le développement d’une stratégie de mobilisation et de gestion des ressources et le renforcement des partenariats.
Ce nouvel outil de stratégies de gouvernance permettra aux membres de rompre définitivement avec la navigation à vue et de se tourner résolument vers le professionnalisme. Il permettra à la CNSC de faire un certain nombre d’activités à travers la mobilisation citoyenne, la maîtrise des droits et devoirs du citoyen, le renforcement du civisme fiscal, l’accompagnement des processus électoraux au Togo, entre autres.
Pour le maire de de Kloto 1, Winny yawo Dogbatsè « Il est temps qu’on regarde tous dans la même direction, celle du développement. Que nous soyons de n’importe quel bord politique ». Il a invité tous les acteurs à s’unir autour des projets communs de développement.
Le député Alapini Akueté a souhaité que d’autres réussites viennent renforcer les efforts que le réseau déploie pour rester performantes et continuer à offrir les services de citoyenneté, de démocratie et de gouvernance dans un élan de partage et d’éthique à tous les fils et filles du Togo.
Le directeur exécutif de la CNSC, Képomey Koffi Déla a souligné que pour promouvoir un vrai développement, il faut que les citoyens et les citoyennes du même pays puissent parler, discuter, se comprendre, rester unis et solidaire. Il a précisé que ce renforcement de la cohésion sociale permettra d’amorcer le développement et de renforcer la gouvernance dans les différentes communautés et par ricochet dans le pays.

Dans la même catégorie