AGP Gabon: Deux agents radiés des Forces de police nationale AGP Gabon: Deux agents radiés des Forces de police nationale GNA Election Petition: Supreme Court sets January 26 for commencement of full trial GNA People flouting Covid-19 protocols should be punished GNA Adherence to COVID-19 safety protocols impressive in Ga North schools- MCE MAP L’Afrique nouveau tremplin de croissance pour Lesieur Cristal APS COTON : UN PRODUCTEUR SOULIGNE L’IMPORTANCE DES TECHNIQUES CULTURALES AIP Des femmes d’Oumé appelées à s’impliquer dans le développement du département AIP Vers la mise en place d’un cadre réglementaire de la finance islamique dans l’UMOA AIP La Poste de Côte d’Ivoire va offrir un service d’accès à l’internet sans fil à travers le pays

Le port du masque négligé à la veille des fêtes de fin d’année (Reportage)


  23 Décembre      14        Société (27478),

   

Abidjan, 23 déc 2020 (AIP) – L’une des mesures barrières au Covid-19, le port du masque, est négligé dans des surfaces commerciales et le transport en commun, à Abidjan, à la veille des fêtes de fin d’année occasionnant de grands déplacements de personnes, a constaté l’AIP, mardi 22 décembre, alors qu’une deuxième vague de contamination de cette pandémie fait des victimes, une nouvelle souche plus contagieuse ayant été découverte au Royaume-uni.

A Abidjan, la capitale économique ivoirienne, Adjamé est un quartier de grands commerces. Des millions de personnes s’y retrouvent la journée dans le cadre des transactions commerciales. A son espace appelé « Adjamé Forum », des vendeurs d’habits, de chaussures et de jouets ne portent pas de masque. Quelques rares clients en portent et pour d’autres, il est porté sous le manteau.

« On remercie le bon Dieu d’abord, parce que le plus important c’est la santé avant tout. Au marché ici, tout se passe très bien, on n’a pas de problème il y a beaucoup de clients, en tout cas, ça marche … le mois de décembre c’est notre mois. On gagne nos millions en décembre. On souhaite la paix dans notre pays c’est tout », lance une vendeuse de jouets d’enfants et de pagnes indigo, Touré Kadidiatou qui ne porte pas de masque, ainsi que les clients autour d’elle.

« Le marché est cher, les habits des enfants sont plus chers que les habits des grandes personnes » se plaint Yao Virginie et sa sœur Hélène Nangui qui ne portent pas de masque, arguant, « on a oublié cache-nez là à la maison; on s’est levée tellement tôt pour venir faire nos achats, on n’a pas eu le temps de porter, sinon cache-nez là est bon », s’est justifiée Hélène Nangui.

Une vendeuse de guirlande, Brakissa Ouattara, semble privilégier ses gains financiers quotidiens au détriment de sa santé et de celle de ses clients, affirmant que « c’est la fête, je veux seulement vendre ».

Quelques rares vendeuses de cache -nez présentent leurs produits mais personne n’y prête attention.

Le constat est le même chez les conducteurs de taxi qui, dans leur majorité ne portent pas de masques. A la gare de transports d’Abobo et de Yopougon, dans les véhicules de transport en commun communément appelés « Gbaka » ni le chauffeur, ni les clients et l’apprenti ne portent de masque.

Le docteur Edith Kouassi, conseillère technique du ministre de la Santé de l’hygiène publique, joint au téléphone indique que le gouvernement ivoirien continue la distribution des masques ainsi que les campagnes de sensibilisation. Elle invite les populations à continuer à respecter les mesures barrières.

La Côte d’Ivoire enregistre mercredi 22 décembre 2020, 10 nouveaux cas de covid- 19 sur un échantillon prélevé soit 1,2% de cas de positifs, 19 guéris et zéro décès. On note également 21942 cas confirmés dont 21536 personnes guéries et 133 décès et 273 cas actifs.

(AIP)

Dans la même catégorie