Inforpress ICIEG lamenta morte de jovem assassinada em Santa Cruz e apela celeridade na actuação em casos de denúncia Inforpress Governo de Cabo Verde manifesta pesar pela morte do Secretário Geral da CONFEJES Inforpress Covid-19: Ministério da Saúde lança campanha de doação de leite materno domiciliar Inforpress CMP inaugura penúltima fase de requalificação da parte histórica do Platô orçada em 47 mil contos APS DISCOURS ATTENDU DE MACKY SALL AU « RASSEMBLEMENT D’ESPOIR » DE LA FPU GNA WR Peace Council condemns violence during voter registration exercise GNA Ghana: Lands Minister poised to reclaim state lands from encroachers GNA Two foreigners jailed for acquiring Ghana Voter card GNA Assembly Member donates to Lawui and Logote communities GNA CHAG Director commends Akatsi South EC and registrants

Le portefeuille actif de la BAD pour le Burkina Faso estimé à plus de 610 millions d’euros


  12 Avril      74        Economie (9250),

   

Rabat, 12/04/2019 (MAP) – Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) dispose désormais d’un portefeuille actif pour le Burkina Faso qui est estimé, au 31 mars 2019, à environ 400 milliards F CFA (610, 687 millions d’euros) destiné au financement de 17 projets en cours.

Selon le chargé de programmes de la BAD au Burkina Faso, Ali Cissé, les secteurs du transport, de l’énergie et de l’agriculture/environnement s’accaparent respectivement 51%, 18% et 15% de ces financements.

Quant au secteur eau et assainissement, il se contente de 8% des fonds que la BAD injecte dans ce pays ouest-africain, contre 6% pour le secteur de la gouvernance et 2% pour celui du social, a indiqué M. Cissé, lors d’une conférence de presse, jeudi à Ouagadougou.

La BAD, depuis sa création en 1963, s’est donnée pour mission de contribuer au développement économique et au progrès social des pays africains, a indiqué, de son côté, son responsable-pays au Burkina Faso, Pascal Yembiline.

Depuis 1970, le financement des projets dans les secteurs prioritaires au Burkina Faso par l’Institution financière panafricaine se chiffre à 1 105 milliards F CFA, a-t-il rappelé, précisant que ces financements ont permis la construction et la réhabilitation de 5 637 km de routes, soit le tiers du réseau routier classé du pays.

Les projets financés ont également permis, entre autres, l’aménagement de 35 mille hectares de terres cultivables, l’accès de 159 localités (soit environ 760 mille habitants) à l’électricité, de 600 mille personnes à l’eau potable et de doter 580 mille personnes en ouvrages d’assainissement familial, selon des statistiques de la représentation de la BAD au Burkina Faso.

La BAD intervient également dans le financement des PME à hauteur 35,5 milliards F CFA, a-t-il ajouté.

« En accord avec le gouvernement burkinabè, nous avons choisi d’appuyer deux secteurs qui sont les piliers de notre stratégie ici, à savoir le développement agricole et celui énergétique », a-t-il relevé.

Quant à l’exécution des projets, elle est assurée par l’Etat burkinabè, sous le contrôle de la BAD, a révélé M. Yembiline.

Dans la même catégorie