APS COUPE DU MONDE EN CHINE : LE SÉNÉGAL QUALIFIÉ APS A SAKKAL, LE VÉCU D’UN ÉDILE DE 81 ANS POUR LA RÉÉLECTION DU PRÉSIDENT SORTANT ACAP Le CNLS entame les préparatifs de la journée du partenariat national « zéro discrimination liée au VIH en RCA » APS L’IMAM DES HLM SHELTER AUX JEUNES : « CHÉRISSEZ VOTRE PAYS PLUS QUE TOUT » MAP Le Niger se félicite de la contribution du Maroc à l’organisation du Sommet de l’UA à Niamey GNA GSA, CID closes down illegal gas cylinder plant GNA Agronomist advocates irrigation farming to supplement rain-fed agriculture GNA Banker, businessman granted GHC650,000 bail for stealing and abetment APS SEYDOU DIOUF : ‘’LA MARCHE D’UN PAYS NÉCESSITE UNE PERMANENCE DANS L’ACTION’’ MAP La MAP et la FAAPA font don d’équipements techniques à l’Agence congolaise d’information

LE PORTEFEUILLE DE LA BM PASSE DE 700 MILLIARDS À 1065 MILLIARDS DE FRANCS CFA


  13 Novembre      47        Economie (22434),

   

Dakar, 13 nov (APS) – Le portefeuille de la Banque mondiale (BM) au Sénégal a connu une croissance entre 2017 et 2018, a souligné, mardi, la directrice des opérations de la banque au Sénégal, Louise J. Cord.
’’Le portefeuille de la Banque mondiale a connu une forte croissance passant de 1,4 milliards de dollars en 2017 soit environ 700 milliards de francs CFA (…) à 2,13 milliards de dollars en 2018 soit environ 1065 milliards de francs CFA, dont 206 milliards francs CFA pour des projets régionaux’’, a-t-elle déclaré.
Louise J. Cord s’exprimait ainsi à l’occasion de la revue du portefeuille des opérations de la BM au Sénégal, manifestation qu’elle a conjointement présidée avec le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP).
Selon la directrice des opérations de la BM au Sénégal, la mobilisation de ces ressources a été rendue possible ‘’grâce aux performances économiques’’, lesquelles a-t-elle indiqué, ‘’ont facilité le plaidoyer auprès de notre Conseil d’administration’’.
’’Mais également grâce au succès de la reconstitution des ressources l’Association Internationale de Développement (IDA18)’’, a-t-elle ajouté.
Selon Louise Cord, ’’la concentration sectorielle du portefeuille est assez équilibrée’’ et couvre notamment des leviers importants comme ‘’le développement humain, les infrastructures et transports, le développement rural, l’énergie, l’assistance technique du domaine gazier, les appuis budgétaires pour accompagner les réformes ainsi que l’appui au secteur privé’’.
Cependant, elle est d’avis que ‘’pour importantes que soient ces allocations financières’’, ce qui compte le plus, c’est ‘’l’impact que ces projets appuyés par la BM peuvent avoir pour la réalisation des objectifs du Plan Senegal émergent (PSE), visant spécifiquement à réduire la pauvreté et à réaliser une croissance inclusive’’.
Pour sa part, Amadou Ba a soutenu que ‘’les activités menées dans le cadre de cette coopération ont connu une évolution importante et diversifiée au profit des populations sénégalaises bénéficiaires’’.
A cet égard, il s’est dit ‘’heureux de constater que la Banque mondiale continue de figurer parmi les premiers partenaires techniques et financiers du Sénégal’’.

Dans la même catégorie