AIP COVID-19: Des acteurs du milieu éducatif outillés à la lutte contre la pandémie AIP Des associations féminines sensibilisées aux droits de la femme à Bondoukou AIP Des parents d’élèves du N’zi invités à prendre en main les cantines scolaires AIP Les nouveaux élèves de 6è et 2nde instruits sur les structures du Lycée municipal de Sikensi AIP Les contrôleurs budgétaires de l’Administration renforcent leurs connaissances sur le nouveau Code des marchés publics AIP 24 jeunes issus de l’immigration clandestine reçoivent des kits pour leur autonomisation AIP La Poste ivoirienne se rapproche des populations pour mieux les satisfaire AIP Kigali abrite le 18ème Sommet sur le Genre AIP Décès de Diégo Maradona : des acteurs du football à Séguéla saluent la mémoire d’une ‘’légende’’ GNA Pennsylvania certifies election results for Biden

Le préfet de Daoukro exhorte les populations à tourner la page de la violence


  20 Novembre      7        Société (25225),

   

Daoukro, 20 nov 2020 (AIP)- Le préfet de région de l’Iffou, Aka Julie, a exhorté les populations de Daoukro à tourner la page de la violence et aspirer à la cohésion et à la paix, lors d’une rencontre, jeudi 19 novembre 2020, à la préfecture de Daoukro, en présence de tous les personnels des services publics et privés.

« Nous devons tourner la page de la violence  et des affrontements pour que nous ayons le temps d’aspirer à la paix. Nous devons laisser tomber nos égos. Ce que je vous demande donc de faire, c’est de prendre de nouvelles résolutions en vue d’un changement radical qui serait profitable à tous », a déclaré Mme Aka.

Elle a, par ailleurs, invité les uns et les autres au pardon malgré tout ce qui a pu se produire, rappelant qu’il y a un temps pour toute chose. « Il y a eu un temps pour les affrontements, maintenant c’est le temps de faire la paix. C’est vrai qu’on ne peut pas vivre dans une société sans qu’il ‘y ait de conflits et des heurts, mais notre capacité à faire la paix doit être au-delà », a-t-elle recommandé.

Le préfet a invité chaque acteur à penser ses plaies et celles des autres. Une  mission de pacification a été confiée à Nanan koffi Eugène, chef de village de Daoukro.

(AIP)

Dans la même catégorie