ATOP Kpélé / consultation médicale gratuite à Adéta APS Louis Camara remonte aux origines de sa connexion avec la culture yorouba APS Pathé Badiane : pose de la première pierre d’une stèle dédiée à Maba Diakhou Bâ ANP 1ère rencontre à Niamey des ministres en charge de l’Irrigation des Pays couverts par le projet PARIIS Inforpress Director nacional da educação defende metodologias activas no ensino do Francês em Cabo Verde Inforpress Cabo Verde prevê eliminação de transmissão vertical VIH/Sida em 2024 Inforpress Abraão Vicente participa no Fórum de Investimento e Comércio de Impacto na Guiné-Bissau AIP Des acteurs de la pêche réfléchissent sur les enjeux socio-économiques des petits pélagiques AIP Le PM Patrick Achi appelle à une administration publique au service du citoyen AGP Réhabilitation de la voirie urbaine de Boké : La Société CDM-CHINE offre 20 tonnes de ciments à la Commission de suivi

LE PREMIER MINISTRE APPELLE LE GOUVERNEMENT À POURSUIVRE LE DIALOGUE AVEC LES ACTEURS ÉDUCATIFS


  30 Septembre      9        Education (806),

   

Dakar, 30 sept (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba, a appelé, vendredi, les autorités concernées par le secteur de l’éducation à prendre les mesures nécessaires pour renforcer le dialogue et la concertation avec les acteurs éducatifs.

‘’J’engage le ministre de l’Education nationale, en rapport avec les ministres chargés de la Fonction publique et du Travail, et le Haut Conseil du dialogue social, à prendre les mesures nécessaires pour renforcer le dialogue et la concertation, avec tous les acteurs, et assurer le suivi et la mise en œuvre des accords avec les syndicats d’enseignants’’, a-t-il déclaré.

Amadou Ba a fait cette recommandation lors d’un conseil interministériel consacré à la rentrée scolaire 2022-2023, auquel ont pris part plusieurs ministres, des leaders de syndicats d’enseignants et d’associations de parents d’élèves, ainsi que des militants de la société civile.

Ce conseil interministériel, le premier à se tenir après la constitution du nouveau gouvernement, ‘’est une commande du chef de l’Etat, dont le but est d’instaurer un dialogue direct et transparent entre le gouvernement et les acteurs de l’éducation’’, a expliqué M. Ba.

Il a insisté sur l’objectif des pouvoirs publics d’arriver à mettre en synergie tous les efforts, ‘’pour une école qui porte nos ambitions pour l’émergence, une école qui promeut l’excellence et l’équité, une école mieux centrée sur nos valeurs, une école inscrite dans la modernité, dont les produits seront capables de rivaliser avec les meilleurs à travers le monde’’.

Amadou Ba estime que ‘’des efforts substantiels ont été fournis pour réaliser cette ambition, à travers d’importants investissements en matière de construction d’écoles, de collèges, de lycées, de blocs scientifiques, de renforcement des équipements et d’acquisition de matériel pédagogique’’.

Il a cité, entre autres réalisations, les réformes des curricula, la promotion de l’enseignement des matières scientifiques, l’amélioration du cadre de travail et de la gouvernance, la revalorisation de la rémunération des enseignants, l’un des premiers intrants essentiels pour la qualité.

A ce sujet, il a saisi l’occasion de ce conseil interministériel pour ‘’rendre hommage à tous les enseignants, à qui la nation confie ce qu’il a de plus cher, ses enfants, pour qu’ils en fassent des hommes et des femmes bien éduqués, bien instruits, aptes à prendre en main, demain, les destinées du pays’’.

Mais ‘’pour avoir une bonne année scolaire’’, a souligné le Premier ministre, il faut finaliser ‘’toutes les réhabilitations des établissements, qui doivent disposer d’équipements et de matériel pédagogique appropriés, la libération des écoles occupées ou envahies par des eaux de pluie et l’accélération des opérations de remise à niveau des infrastructures’’.

Ces mesures sont nécessaires pour que l’année scolaire se déroule ‘’dans les meilleures conditions d’accueil des élèves et des enseignants’’, a dit Amadou Ba.

Deux cent vingt-sept établissements scolaires inondés

Le chef du gouvernement appelle aussi le ministre de l’Education nationale et son collègue chargé de l’Enseignement supérieur à ‘’finaliser la révision des curricula des cycles préscolaire, élémentaire, moyen et secondaire’’. Il leur a demandé aussi de ‘’poursuivre et [de] renforcer la promotion de l’enseignement des mathématiques, des sciences et des techniques’’.

Dans cette perspective, il attend du ministère des Finances et du Budget qu’il rende ‘’effectif, dans les délais indiqués, le transfert des budgets de fonctionnement destinés aux écoles et établissements’’.

Il a en outre demandé au même département ministériel de décaisser les fonds de dotation et de concours destinés aux collectivités territoriales, pour une prise en charge correcte des écoles.

Deux cent vingt-sept écoles élémentaires, 14 collèges et trois lycées sont inondés, selon le ministre de l’Education nationale, Cheikh Oumar Anne.

‘’Nous allons lancer dès demain un programme de nettoiement et de désinfection des établissements scolaires, sur le territoire national, pour qu’on puisse, d’ici à la mi-octobre, nettoyer et désinfecter toutes les écoles du pays’’, a assuré M. Anne.

Dans la même catégorie