MAP La BAD et Inwi scellent un partenariat pour soutenir les start-up innovantes MAP Remise du prix Brahim Akhiat pour la diversité culturelle dans sa 2ème édition MAP M. El Malki se félicite du cheminement de la coopération avec le FOPREL MAP Une association marocaine lauréate du Prix Prince Mohamed Ben Fahd pour la meilleure action caritative MAP Le Maroc, pionnier dans la lutte contre la pandémie du coronavirus (Nabil Benabdallah) MAP Groupe de soutien à l’intégrité territoriale du Maroc à Genève: plein appui à la souveraineté du Royaume sur son Sahara MAP Marrakech : Immersion dans l’univers artistique d’Isabel Alonso Vega et Bence Magyarlaki MAP Covid-19: le HCR et la JICA mettent en place un projet de 275.000 dollars en faveur des réfugiés résidant au Maroc MAP L’artiste-plasticien Abderrahim El Hassani expose ses œuvres à Fès AGP Boké/société: Le siège de la préfecture, nouvelle cible des voleurs de motos

Le Premier ministre entend maintenir la stabilité du cadre macro-économique


  3 Février      11        Politique (15371),

   

Kinshasa, 03 Février 2020 (ACP). – Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba entend ensemble avec son gouvernement maintenir et préserver la stabilité du cadre macro-économique jusqu’à l’installation du prochain gouvernement, a indiqué mardi, la ministre d’Etat, ministre du Travail et prévoyance sociale, Néné Nkulu Ilunga.

La ministre Nkulu qui l’a dit à l’issue de la réunion du Comité de Conjoncture économique (CCE) qui s’est tenue sous la présidence du Premier ministre, a souligné que le chef du gouvernement a décidé de maintenir les réunions hebdomadaires du Comité de conjoncture économique jusqu’à l’installation du prochain gouvernement.

À l’en croire, deux sujets ont été examinés au cours de cette réunion, à savoir, la note de conjoncture économique, présentée par le vice-ministre du Plan Freddy Kita Ukusu, et la situation du secteur minier, présentée par la vice-ministre des Mines, Denise Lupetu.
Il a été constaté que la situation économique du 25 au 29 janvier 2021 s’est caractérisée par une décélération du rythme de formation des prix à Kinshasa et une légère accélération à Lubumbashi.

Les membres du CCE ont également noté un déficit mensuel de 29,42 milliards de Francs Congolais au niveau des finances publiques, financés par un appui budgétaire, une stabilité relative du taux de change à l’indicatif et une légère appréciation du taux de change du Franc Congolais de 0,43% sur le marché parallèle.

Quant au Commerce extérieur, il s’est observé une hausse hebdomadaire des exportations de 88,6% et une baisse des importations de 9,4%.

L’augmentation des exportations notamment des produits miniers ont eu pour conséquence l’augmentation de la redevance minière constatée et liquidée, qui est passée 13,5 à 17,8 millions de dollars américain.

Les membres du CCE ont aussi constaté qu’au niveau du secteur de l’emploi, une hausse de 1% au mois de décembre comparativement au mois de novembre.

Les ministres membres du CCE, le vice-gouverneur de la Banque Centrale et les experts de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et de l’Association nationale des entreprises du Portefeuille (ANEP) ont également pris part à cette réunion.

Dans la même catégorie