MAP Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’UNESCO et le ministère de l’Education nationale lancent un projet de renforcement des capacités à distance AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le procureur de la République félicite la Gendarmerie pour une importante saisie de drogue GNA Investment in Western Region will forestall insurgencies-Okyere-Darko GNA ARHR calls on government to improve PHC systems GNA Family planning is not sinful-Alhaji Iddi GNA COVID-19 Vaccine; let’s trust the government AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat RHDP à Katiola lance sa campagne à Fronan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une société coopérative offre une pompe à motricité humaine à Niamayo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le COGES du Collège moderne de Gbéléban dresse son bilan 2020

Le Premier Ministre préside la réunion du groupe des partenaires techniques et financiers du secteur de la décentralisation


  16 Février      13        Politique (15374),

   

NIAMEY, 16 fév (ANP) – Le Premier Ministre Brigi Rafini a présidé, ce mardi 16 février 2021 au palais des congrès de Niamey, la Rencontre du Groupe des Partenaires techniques et financiers (PTF) du secteur de la décentralisation et du développement local.
Cette rencontre permettra, à la fois, de faire le bilan de la mise en œuvre de 15 années de décentralisation au Niger, mais aussi d’échanger sur les perspectives avec la mise en place prochaine des nouveaux exécutifs communaux et régionaux.

En ouvrant ces assises, le Premier Ministre Brigi Rafini a Indiqué que ‘’la décentralisation est une option politique du peuple nigérien depuis les accords de paix de 1995’’.

Elle est également ‘’un choix de gouvernance du Président de la République pour qui, la décentralisation est un des leviers que nous devons actionner pour réussir notre pari, celui de l’émergence du Niger’’.

Le Chef de gouvernement a aussi rappelé qu’Il ne fait aucun doute que ‘’le Gouvernement a réuni les conditions de succès du processus de décentralisation avec le renforcement de l’arsenal juridico-administratif’’.

‘’Après 15 ans de mise en œuvre de la décentralisation, le Gouvernement a senti la nécessité, j’allais dire l’impérieuse nécessité d’évaluer le chemin parcouru’’ a-t-il ajouté.

Il s’agit pour le Gouvernement de disposer de supports pour asseoir les fondations d’une nouvelle politique de décentralisation plus ambitieuse en consolidant et en capitalisant les acquis jusque-là enregistrés.

L’Ambassadeur de France au Niger, Alexandre Garcia, Chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur a, quant à lui, rappelé l’implication des PTF depuis près de 15 ans dans les questions de ‘’ décentralisation et développement local’’ pour consolider le processus au Niger, ‘’afin de permettre aux collectivités territoriales de mieux répondre aux besoins de services publics de base de leurs populations’’, et cela à travers des projets financés notamment par les coopérations européennes, allemande, française, suisse, belge, luxembourgeoise, et également celles des agences des Nations Unies, du PNUD, de l’UNICEF mais aussi de la Banque mondiale.

L’ensemble des partenaires est ‘’disposé à accompagner le gouvernement du Niger dans sa politique de déconcentration et de décentralisation au Niger’’ a déclaré le diplomate français.

Alexandre Garcia s’est félicite des ‘’avancées significatives obtenues dans les réflexions et les actions en matière de décentralisation depuis 2017, notamment à travers le processus de transfert des compétences et des ressources de l’Etat central vers les collectivités territoriales’’.

‘’ Ce processus est encore en cours et perfectible, qu’il convient de conforter’’ a estimé l’Ambassadeur de France.

Avec la prochaine investiture présidentielle, la formation d’un nouveau gouvernement, le renouvellement de l’Assemblée nationale, et bien entendu des élus locaux, ‘’ un cadre politique nouveau est tracé pour les ans à venir, avec une opportunité pour avancer sur un dialogue en faveur de la décentration et décentralisation, sujets transversaux, qui impactent tous les secteurs du développement’’ a affirmé le diplomate français.

Le document final de cette rencontre, une fois adopté par le Gouvernement, constituera un outil d’aide à la décision pertinent pour donner un nouveau souffle au processus de décentralisation.

Un accent particulier sera mis sur la mise en œuvre du Plan de transfert de compétences et des ressources ainsi que l’accompagnement et l’appui conseil aux collectivités territoriales.

‘’Nous devons nous atteler au renforcement des capacités des nouveaux élus qui seront installés bientôt en les outillant à mieux assumer leurs rôles et responsabilités’’ a préconisé le Premier Ministre.

Rappelons que cette rencontre s’est déroulée en présence du Ministre de l’Intérieur, de la Décentralisation, de la Sécurité Publique et des Affaires Coutumières et Religieuses Alkache Alhada ainsi que des partenaires techniques et financiers du Niger.

Dans la même catégorie