MAP COM2019: Focus sur les politiques budgétaires, le commerce intra-africain et le secteur privé à l’ère du numérique MAP L’Afrique abrite le plus grand nombre de déplacés internes (Vice-secrétaire générale de l’ONU) ANGOP PR considera Cuito Cuanavale património da África Austral APS CONTRE MADAGASCAR, ALIOU CISSÉ PROMET DE METTRE  »LA MEILLEURE ÉQUIPE POSSIBLE » APS LA RÉPONSE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES REQUIERT L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS (VICE-MINISTRE POLONAIS) APS MACKY SALL INVITÉ À ŒUVRER POUR  »UNE SOCIÉTÉ SANS ENFANT MENDIANT, NI DÉFICIENTS MENTAUX EN ERRANCE (…) ». MAP Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul ACP RDC: Le secrétaire de l’OIF s’entretien avec les femmes entrepreneures ACP La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC ACP RDC: Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

Le premier Salon Origigi officiellement ouvert à Abidjan


  3 Juin      60        Culture (2055), Livres (285), Médias (3296),

   

Abidjan, 03 juin 2015 (AIP) – Destinée à faire la promotion de l’originalité et de la propriété intellectuelle, la première édition du Salon Origigi a été officiellement ouverte mardi à Abidjan autour du thème « Gouvernance juridique de la propriété intellectuelle et efficacité de la protection ».

Organisé par la régie GAD, le Salon international de l’originalité et de la propriété intellectuelle vise à informer le grand public sur les risques de la contrefaçon. Origigi se veut également une plateforme d’échanges entre les acteurs concernés par la protection de la propriété intellectuelle.

Le Salon vise aussi à découvrir les outils d’aide pour distinguer l’original de la copie, à promouvoir la qualité des marques, produits et services, à identifier les insuffisances du système de protection des droits de propriété intellectuelle, et à proposer des solutions en faveur d’une protection efficiente des droits de la propriété intellectuelle.

Lors de la cérémonie d’ouverture du Salon qui se déroule à Latrille Event, à Cocody, le directeur régional Afrique de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Marc Sery-Koré, en sa qualité de représentant du directeur général de l’OMPI, s’est réjoui de cette initiative.

Il a fait observer que la propriété intellectuelle est une matière méconnue, alors que le 21ème siècle est celui de l’intangible. « Les piliers qui ont fait les pays émergents, c’est l’innovation et la production du savoir », a-t-il poursuivi, prônant la promotion de la culture du savoir car l’Afrique ne produit que 2% du savoir global.

Pour sa part, le directeur général de l’Office ivoirien de la propriété intellectuelle (OIPI), Denis Bohoussou, a rassuré les organisateurs quant au soutien de sa structure à toutes les initiatives du genre. Ouvrant le Salon au nom de la tutelle, en l’occurrence le ministre Jean Claude Brou de l’Industrie et des Mines, il a rappelé les textes pris par l’Etat ivoirien pour la protection de la propriété intellectuelle.

Le Salon Origigi qui s’achève jeudi, est placé sous la présidence du secrétaire exécutif du Conseil de l’entente, Patrice Kouamé. Sous la férule du commissaire général Alain Menann-Kouamé et du président du comité scientifique, Pr Roger Nevry, Origigi -argot ivoirien signifiant original- se décline notamment en panels et expositions.

Sont présents, entre autres, des stands de la DITT, un département de la police scientifique, des Editions Eburnie, d’Acturoutes, des Classiques ivoiriens, de l’OIPI, de VMK-CI, de GAD Edition et de Fraternité Matin.

Cmas.

Dans la même catégorie