ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Le président de la République déclare que Mindelact est synonyme « d’art, de détermination, d’audace, de créativité et de résistance »


  13 Novembre      14        Politique (17870),

   

Mindelo, 13 nov (Inforpress) – Le président de la République a déclaré à São Vicente que le Festival international de théâtre de Mindelo (Mindelact) est synonyme «d’art, de détermination, d’audace, de créativité et de résistance», et a souhaité que le festival arrive au noces  d’or.

Jorge Carlos Fonseca a fait ces réflexions lors de l’ouverture de la 26e édition de Mindelact au Centre Culturel de Mindelo (scène 1), qui a accueilli le spectacle «Como se desenha uma», de Pedro Lamares et Rui David, du Portugal, inspiré du dernier livre  de poèmes de Manuel António Pina.

Selon le président de la République, cette édition du festival est une «résistance au conformisme, aux difficultés et à la peur», donc, a-t-il ajouté, la résistance est toujours associée au concept de liberté.

«La pièce d’aujourd’hui nous a tous touchés car elle précisait que nous vivons dans un pays libre mais nous vivons à une époque où nous savons que certaines tentations planent dans l’air», a estimé Jorge Carlos Fonseca, pour qui «ces tentations, quand elles  explicites, elles ne sont pas très impérieuses »mais, a-t-il ajouté, parfois elles sont aussi« sinueuses et subliminales et nous n’en avons pas conscience ».

Dans la même catégorie