GNA President to announce COVID-19 containment road map GNA COVID-19: Final year students to resume school on June 15th – President GNA President Akufo-Addo eases some COVID-19 restrictions. GNA President Akufo-Addo extends closure of Ghana borders GNA President announces easing of Covid-19 restrictions on some public gatherings GNA President Akufo-Addo seeks support of Ghanaians against COVID-19 GNA President gives EC and others green light GNA Gov’t committed to building 88 districts hospitals – President GNA ICUMS takes-over at Tema Port on June 1 AIP COVID-19 : Une augmentation constante des cas d’infection en Côte d’Ivoire (Ministère)

Le Président de la République, Félix Tshisekedi préside le conseil de sécurité consacré à la situation à Beni au Nord-Kivu


  25 Novembre      12        Securité (1423),

   

Kinshasa, 25 novembre 2019 (ACP)-.Le Président de la République, Félix Tshisekedi a présidé d’urgence un conseil de sécurité lundi, à la cité de l’Union africaine, élargie à la MONUSCO représentée par la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en RDC, Mme Leila Zirougui, en vue de faire le point de la situation sécuritaire préoccupante dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.
Ce conseil de sécurité avait pour objectif d’arrêter des nouvelles stratégies pour faire revenir le calme dans ce coin de la République.
A l’issue de la réunion de quelques heures, deux principales résolutions ont été prises notamment, l’installation d’un quartier général avancé des forces armées à Béni et la mise en œuvre de l’opération conjointe entre l’armée nationale et la MONUSCO, afin d’assurer la paix et la sécurité à la population civile de Béni.
Pour rappel, la population s’est réveillée lundi, avec des pleurs à la suite des tueries sauvages perpétrés par les rebelles ADF en débande face à la puissance du feu de l’offensive généralisée des éléments des FARDC.
Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Gilbert Kankonde, le ministre de la Défense, Aimé Ngoy Mukena, l’administrateur général de l’Agence  nationale de renseignements (ACR), le chef de l’EMG des FARDC, le conseiller spécial en matière de sécurité et les chefs de corps de l’armée et de la police ont participé à ce conseil de sécurité, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie